NEWSYOUNG
Now Reading:

A Nantes, la manif dégénère

A Nantes, la manif dégénère
Les manifestants ont bloqué le tramway en accrochant des bottes aux fils éléctriques

Les manifestants ont bloqué le tramway en accrochant des bottes aux fils éléctriques

Ils étaient des dizaines de milliers à s’être rassemblés ce samedi dans les rues de Nantes pour protester contre le projet de transfert de l’aéroport à Notre Dame des Landes. La manifestation avait commencé dans la bonne humeur, des enfants étaient présents dans le cortège, des chants bretons animaient les rues de la ville, rien ne présageait l’escalade de violence qui allait éclater quelques heures plus tard. Les manifestants, qui se revendiquaient au nombre de 50 000 (20 000 selon la police), ont réussi à bloquer le tramway en accrochant des bottes en caoutchouc sur les fils électriques. Les forces de l’ordre, quant à elles, ont fait en sorte d’éviter que les manifestants ne s’égarent dans les rue de Nantes, en bloquant notamment l’accès au Cours des 50-Otages, artères principale du centre-ville.

Très vite toutefois, les organisateurs n’ont pu retenir une minorité d’ultras ayant pour seul objectif de s’en prendre aux policiers. A coup de gaz lacrymogène, de bombes assourdissantes, de jets de pierre et de bouteilles en verre, ces radicaux ont gâché la fête, blessant 6 policiers, et faisant des dégâts matériels considérables. En effet, des vitrines ont été saccagées, notamment celle d’une boutique du groupe Vinci, principal financeur du projet de l’aéroport. Des infrastructures publiques ont également été endommagées, sans qu’il soit pour le moment possible de donner une estimation précise des dégâts. Patrick Rimbert, le maire PS de Nantes, a décidé ce dimanche de porter plainte contre X quand le préfet parle lui de « guérilla urbaine ».

Dans le train qui les ramène chez elles, en Vendée, deux jeunes femmes font le bilan de la journée. « Les policiers ont attisé la violence, ils ont même tiré sur des enfants ! » ragent-elles, amers. « C’est vrai qu’il y avait un petit groupe venu pour foutre la merdre, mais il y avait beaucoup plus de gens biens que de cons aujourd’hui ! ».

Rebaptisé aéroport de « Notre dame d’Hollande », ce nouvel aéroport est loin de faire l’unanimité. Selon un sondage IFOP, 56% des Français n’y sont pas favorable. Le projet crée des divisions au sein même de la gauche. Cécile Duflot a publiquement exprimé son soutien aux manifestants tandis qu’on a pu apercevoir Eva Joly (EELV) et Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche) au sein du cortège. Si les manifestants espèrent avoir été entendus, il n’y a que peu de chance pour que le projet soit oublié. En effet, il est soutenu par une très grande partie du gouvernement et l’aide publique que devrait apporter l’Etat a été approuvée par la commission européenne en novembre dernier.

Share This Articles

1 comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.