Salut ! Salut !

Abbé Grosjean : « La Manif Pour Tous a réveillé les consciences » INTERVIEW

Société / 14 février 2014

Sur Twitter il y a le Pape… et l’Abbé Grosjean !

Le jeune prêtre de 36 ans est très présent sur les réseaux sociaux avec plus de 20 000 abonnés sur Twitter et 5 000 « amis » sur Facebook, sans oublier son blog qu’il gère avec deux autres prêtres… L’Abbé Grosjean qui officie à Saint-Cyr-L’école, à côté de Versailles, s’est fait connaitre par le grand public en intervenant dans le débat autour du mariage pour tous. Rencontre avec ce prêtre connecté…

Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous inscrire sur les réseaux sociaux et de tenir un blog ?

Un prêtre se doit d’être accessible à tous, Facebook et Twitter me permettent d’aller à la rencontre de beaucoup de personnes, au-delà des terres de ma paroisse… Comme le dit très justement notre Pape François, le prêtre « doit parler aux périphéries », c’est-à-dire, transmettre un message au plus grand nombre. Twitter est un formidable moyen d’ouverture au monde qui me permet d’échanger avec des personnes qui ne viennent pas à l’église ! Je me rends compte que les gens sont très demandeurs, très attentifs aux messages que leur envoie l’Eglise !

Pensez-vous qu’un jeune prêtre doit obligatoirement être présent sur Facebook et Twitter de nos jours ?

Je ne pense pas que les réseaux sociaux correspondent à tous les prêtres. Chaque prêtre essaye d’être disponible et d’accomplir sa mission comme il l’entend… Pour moi, cela passe par ces plateformes qui me permettent d’être accessible ! Facebook et Twitter sont en quelque sorte les portes du presbytère auxquelles les gens ne viennent plus sonner ! C’est un formidable moyen pour créer le premier contact, ensuite j’encourage vivement les personnes à venir me rencontrer pour discuter, car on ne fait pas un échange approfondi et réel en 140 caractères !

Quelle est la réaction de vos paroissiens suite à votre grande présence sur internet ?

Ils sont contents et amusés de me suivre sur les réseaux sociaux… Cela leur permet de connaître mes prises de positions. Mais ils sont surtout contents quand je suis là pour eux dans ma paroisse ! Cet ancrage local et réel est très important pour moi car on perd vite la tête sur les réseaux sociaux !

 Quel est votre sentiment à être défini comme un « curé 2.0 » ?

Ça me fait sourire ! (rires) Je pense qu’il faut savoir concilier les deux… Je reste très attaché à cette réalité du terrain, mais Twitter me plaît beaucoup !

« La Manif Pour Tous a réveillé les consciences de toute une génération ! »

Nous vous avons vu très engagé dans la lutte contre le mariage pour tous. Quelle est votre réaction suite au retrait du projet de loi sur la famille ?

Il était important que ça s’arrête ! Cette surenchère permanente devait prendre fin ! Après le mariage pour tous passé en force, il s’agissait de faire passer par le biais d’amendements la PMA, et dans la suite logique, la GPA… Enfin, toutes les nombreuses personnes qui ont défilé de façon non-violente sont entendues ! Il était temps ! Le gouvernement doit arrêter de toucher aux repères essentiels de la famille !

Qu’est-ce que La Manif Pour Tous vous a apporté ?

Ce qui m’a touché dans ce mouvement, c’est la capacité des gens à s’engager et à se mobiliser avec courage, de façon aussi nombreuse et non-violente ! Le succès de La Manif Pour Tous a fait mentir tous les amalgames et caricatures qui ont profondément blessé un certain nombre de personnes… Cela les a remotivés dans le but de faire taire toutes ces critiques injustes et insultantes vis-à-vis de millions de personnes ! Le fait de voir autant de jeunes se mobiliser m’a aussi apporté beaucoup de joie… La Manif Pour Tous a réveillé les consciences de toute une génération !

Que pensez-vous du débat actuel autour de la théorie du genre ?

Je trouve ça scandaleux qu’on parle de rumeur ! Il n’y aurait pas eu de rumeur s’il n’y avait pas eu de confusion au départ ! Le gouvernement joue avec le feu et doit revenir aux fondamentaux de l’école, qui est d’instruire, c’est-à-dire d’apprendre à lire, à écrire, à compter ! L’Etat ne doit pas chercher à remplacer les parents dans l’éducation de leurs enfants, par le biais de programmes aussi absurdes que la théorie du genre !

Propos recueillis par Benoît GALLAND

Photo —C.GONTHIER // 20 MINUTES











Previous Post

Obamacare : nouvelle concession du gouvernement fédéral

Next Post

Révisez, Kartable fait le reste !





0 Comment


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


More Story

Obamacare : nouvelle concession du gouvernement fédéral

Le vote pour la réforme du système de santé aux Etats-Unis en mars 2010 fut sûrement un des points les plus emblématiques...

13 February 2014
UA-72093223-1
Tu aimes cet article ?
Tu aimes cet article ?
N'hésite pas à nous rejoindre sur les réseaux sociaux !
Faceboook
Twitter