NEWSYOUNG.FR
Now Reading:

Amazon est à la porte de votre domicile. Vous ouvrez ?

Mardi 27 Février 2018, Amazon a annoncé avoir racheté l’entreprise fabricante de caméras de vidéo-surveillance et d’interphone connectés ‘Ring’ pour un montant (pas si) astronomique d’un peu plus d’1 milliard de dollars. Cette acquisition n’a rien d’un achat compulsif de Jeff Bezos, fondateur et dirigeant actuel d’Amazon, et accessoirement homme le plus riche de la planète. Analyse de la stratégie parfaitement rodée du géant américain, pour s’introduire jusque dans votre domicile. 

ring : Un bref historique 

La nouvelle tombe à 9 heures du matin dans le joyeux monde de la Silicon Valley ; Amazon vient d’acquérir une des pépites de la tech américaine, « ring ». L’entreprise, basée à Santa Monica, à l’Ouest de Los Angeles, là où les surfers profitent de l’un des meilleurs spots de la planète pour attraper les meilleurs vagues du pacifique, et où chaque année, des millions de touristes arpentent la jetée du nom de «Santa Monica Pier», mondialement reconnue.

C’est dans cet environnement que se développe la startup, fondée par Jamie Simimoff en 2012, dans un concept pas aussi idyllique que celui que l’on connait, du coucher de soleil californien et de ses plages de sable fin : ring est né pour venir sécuriser les habitations des américains, en effet, 30% d’entre-eux ont déjà connu des cambriolages par effraction de leur domicile. ring produit des caméras de surveillance, ainsi que des interphones connectés, avec lesquels vous pouvez interagir directement depuis votre téléphone. Le but original est de réduire la criminalité, notamment dans certains « suburbs » de L.A, souvent considérés comme insécuritaires.

Le positionnement se veut haut de gamme, le produit est le fruit d’un travail technique assez innovant, mais c’est surtout en terme de marketing et de communication que l’entreprise se démarque. En novembre dernier, ring avait fait beaucoup de bruit en annonçant la sortie d’une sonnette connectée, incrustée de 2 077 saphirs, 18 diamants, le tout posé sur une plaque en or 18 carats. Le prix ? 100 000 dollars. Ridicule ? Certainement, mais le tour est joué : les médias du monde entier parlent de ce gadget, donnant une visibilité exceptionnelle à la petite startup, arrivant sûrement jusqu’aux oreilles de Jeff Bezos.

Mais quel est l’intérêt d’Amazon là dedans ? 

Dans la technologie, on parle souvent de «disrupter», à savoir bouleverser un marché en venant casser les codes, c’est justement ce qu’est venu faire Amazon depuis maintenant 1996 : Mettre un terme à l’hégémonie des centres commerciaux et des boutiques physiques qui désertent les villes, en venant rassembler tous les produits dont vous n’aurez besoin dans un seul et même site internet, le tout délivré à votre porte. On y arrive : L’un des principaux problèmes d’Amazon ? La livraison. Elle est rapide, elle n’est pas chère, notamment grâce à son système «Prime», qui permet de faire livrer ses commandes en un jour ouvré, parfois même le soir même de la commande dans les grandes villes.

Le gros problème de la livraison des produits Amazon, est qu’elle n’est pas assurée par Amazon directement, mais par tout un tas de prestataires privés, dont vous connaissez forcément les noms : UPS, DHL, Colissimo ou Colis Privé en France, avec une qualité de service qui n’est pas tout le temps à la hauteur. Et ça, Mr Bezos l’a bien compris. Les clients sont sans doute contents de la multitude de choix qu’offre son site, mais si le produit commandé 24 heures plus tôt arrive en mauvais état, c’est la réputation de la société qui est en jeu.

Amazon prend alors la casquette de facteur, taille XXL. En 2016, Amazon Air est lancée : une flotte de 24 Boeing 767, qui serviront à livrer les centres logistiques d’Amazon, dans un premier temps aux États-Unis.

En cas de retard dans la livraison, Amazon n’aura désormais plus personne sur qui rejeter la faute, puisque l’acheminement est géré en interne par les avions. Toutefois, l’arrivée au domicile du client est loin d’être garantie, et c’est là qu’intervient la pointe de génie de Bezos. Il serait impensable pour lui d’avoir une compagnie privée chargée de distribuer les colis, il faudrait cependant avoir un contrôle des prestataires de livraisons afin de s’assurer que tout se passe correctement, et c’est à ce moment qu’intervient ring.

Amazon Key : La solution très «vie privée friendly»

En Octobre dernier, la firme lançait Amazon Key, un système de serrure connectée qui permettrait au livreur de déposer directement votre colis dans votre maison, en ouvrant votre porte par le biais d’un «passe-partout électronique». Le tout serait filmé grâce à un système de vidéo surveillance, le client pourrait suivre en direct sur son téléphone le flux de la caméra. Et vous l’avez deviné, Jeff Bezos n’avait pas d’autre choix que de faire à la société la plus apte à réaliser ce genre de produits : ring.

La solution permet de sécuriser la livraison, mais pose évidemment de nombreuses questions de respect de la vie privée, dans un premier temps lors du dépôt du colis lui même, on s’expose évidemment à de possibles dérives du système, ou de piratage auquel tous les objets connectés sont confrontés, mais aussi des données potentiellement exploitables pour Amazon : Les moments de présence (ou d’absence) dans le domicile, couplé aux habitudes de consommation, son des atouts non négligeables dans l’ère du Big Data, pour une entreprise dont le business model repose beaucoup sur des algorithmes friands de ce type d’informations.

L’objectif à long-terme ? Créer un écosystème. 

Nous sommes loins d’êtres les témoins de la première arrivée d’Amazon dans le monde physique et dans celui des objets connectés. L’entreprise a connu un succès exceptionnel aux États-Unis avec son enceinte connectée Alexa (disponible très prochainement en France), qui, de la même manière que Google, vient s’implanter dans les foyers dans le but de développer la domotique et les assistants vocaux. On peut dorénavant imaginer les applications multiples qui pourront s’effectuer en copiant Alexa, et une système de surveillance ring : Vous êtes dans votre salon, quelqu’un est à la porte, votre enceinte connectée, liée à votre interphone, exploite les images et vous notifie en temps réel de la personne présente sur votre perron.

Ring est également en train de plancher sur une fonction de reconnaissance faciale, afin de déverrouiller la porte à certains profils que vous aurez préalablement autorisés (les membres de votre famille, par exemple). Et ce n’est pas tout : Amazon a également pris une participation de 62 millions de dollars dans Ecobee, le 7 mars dernier, une start-up spécialisée dans les thermostats connectés.

Une chose est claire : Votre maison connectée est pour demain, et les clés sont dans les mains des géants du net.

Share This Articles
Written by

Étudiant en Communication et Journalisme × founder Newsyoung.fr Sur Twitter : @florentderue

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.