NEWSYOUNG
Now Reading:

[ART] Biennale d’Art Contemporain – Episode 3 Le MAC

[ART] Biennale d’Art Contemporain – Episode 3 Le MAC

Situé à la Cité internationale dans le 6ème arrondissement de Lyon, tout près du magnifique Parc de la Tête d’Or, le Musée d’Art Contemporain de Lyon est un des cinq sites d’exposition de de la Biennale. Là encore, un bel espace de 3000 m² sur 3 niveaux.

Les œuvres sont à nouveau introduites par les citations des artistes eux-mêmes. Elles sont pleines de promesses. Mais tenir une promesse n’est pas toujours aisé… Voici,malgré tout, les œuvres qui ont retenues mon attention, pour de bonnes ou de mauvaises raisons.

ANTOINE CATALA – Il était une fois…

« Au commencement, il y avait le mot. Le mot qui ouvre la porte à toutes les histoires… »

2013_BAC-catala_BA_thumbnail

Ou comment un rébus peut prendre vie dans une installation où courent les fils électriques. Le mot « une » est illustré poétiquement et on se laisse bercer par le rythme de ce petit mot au coeur de la L-une. Pour le reste, c’est un rébus un peu facile.

BJARNE MELGAARD  – Untitled (Sans titre)

« Ecoute, d’après toi combien de mecs sont prêts à faire ça ?… »

2013_BAC-melgaard__thumbnail

Si l’art est un exutoire, doit-on nécessairement l’exposer ?

Cette oeuvre est d’une violence inouïe, qui frise la gratuité. Forcément, elle fait réagir car le visiteur est tour à tour voyeur et (un peu) protagoniste en parcourant l’installation. A vous de vous faire votre propre opinion. Âme sensible s’abstenir.

NOBUAKI TAKEKAWA – We are Pirates of Uncharted History (Nous sommes les pirates d’une Histoire inexplorée)

« La galère poursuit sa course dans une direction inconnue, propulsée par d’anonymes rameurs – semblables à des esclaves… »

2013_BAC-takekawa__thumbnail

Plus que l’esthétisme naïf de l’oeuvre qui m’a laissé assez froide, les questions qui sont posées ici sont intéressantes. La place de l’homme au sein du groupe, la folie de l’économie mondiale qui mène au naufrage… Elles tiennent du concept du « battement de l’aile d’un papillon ». Ici, l’accident nucléaire de Fukushima explique à lui seul une nouvelle cartographie du monde vue par l’artiste.

JEFF KOONS – Balloon Venus (Yellow)

2013-BAC-koons_BA__thumbnail

Cet artiste est une star dans son domaine. Le Mick Jagger de l’Art Contemporain. Alors, il faut l’avoir vu. Voilà, c’est fait.

J’ai un regret, c’est d’avoir commencé la Biennale d’Art Contemporain par La Sucrière. Après cela, les œuvres exposées au MAC sont bien fades.

Pour les épisodes précédents :

Retrouvez toutes les informations sur le site : http://www.biennaledelyon.com/

Les photos sont issues de la Photothèque de la Biennale de Lyon.

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.