NEWSYOUNG.FR
Now Reading:

[BENIN] : LE 30 NOVEMBRE ET LES TROIS GLORIEUSES

[BENIN] : LE 30 NOVEMBRE ET LES TROIS GLORIEUSES

Ce 30 novembre 2015, les béninois se rappellent des « trois glorieuses ». Cela fait 43 ans que le général Mathieu Kérékou a prononcé le discours programme. 41 ans que le changement d’idéologie est intervenu, sous la période révolutionnaire et 40 ans se sont écoulés depuis le changement de nom du pays. Ce passé, qui revient à chaque 30 novembre, fait partie intégrante de l’histoire du Bénin.

Le 26 octobre 1972, une armée dirigée par le chef de bataillon, Mathieu Kérékou prenait le pouvoir en renversant le régime du conseil présidentiel (composé du trio MagaApithyAhomadégbé) et mettait fin au régime civil. Dans leur volonté de redresser le pays, les militaires ont mis sur pied deux commissions chargées de lui proposer un programme politique, économique, financier, social et culturel.

Ce programme fut ensuite présenté le jeudi 30 novembre 1972, par le chef de bataillon, Mathieu Kérékou. Au palais de la République, devant une salle comble, et dans une déclaration radiodiffusée en direct, le nouveau chef de l’Etat présente à la nation le programme qu’entendent désormais suivre les promoteurs de la Révolution du 26 octobre 1972. Ainsi naquit le « Discours programme de politique nouvelle et d’indépendance nationale ».

Message de Mathieu Kérékou à ses concitoyens :

« Comptons d’abord sur nos propres forces, sur nos propres ressources, sur l’initiative créatrice des larges masses dans notre lutte pour nous libérer de la domination étrangère, pour développer notre économie et pour donner à notre peuple la dignité et la personnalité d’un peuple libre ».

Ce message présentait trois grands axes. D’abord la réorganisation de toute la structure économique, culturelle et sociale du pays dans le sens d’une libération de la domination étrangère, d’une éradication de la corruption, de la concussion, du népotisme, et d’une plus grande efficacité. Puis, l’affermissement de l’autorité de l’Etat, et enfin le développement des relations extérieures du pays avec le reste du monde sans discrimination, sur la base du respect de la souveraineté nationale, de l’égalité et de l’avantage réciproque.

Samedi 30 novembre 1974 : Deux ans après le discours programme, le Gouvernement Militaire Révolutionnaire choisi de définir une ligne d’action philosophique qui guidera désormais le peuple dahoméen dans sa manière de penser et dans sa manière de vivre : le marxisme-léninisme. C’est officiellement proclamé et de façon solennelle que « la société nouvelle où il fera bon vivre pour chaque Dahoméen et pour chaque Dahoméenne sera une société socialiste ». Il s’agit donc d’une nouvelle société qui s’oppose à l’exploitation de l’homme par l’homme. Elle s’oppose également à l’idéologie coloniale et néocoloniale.

Le Dimanche 30 novembre 1975, dans un « important message » à la Nation, radiodiffusé depuis la Place de l’indépendance à Cotonou, le président Mathieu Kérékou annonce le triple évènement : le changement du nom Dahomey et la naissance de la République populaire du Bénin, la création de son parti : le Parti de la révolution populaire du Bénin (PRPB). Puis, de nouvelles couleurs nationales. Le drapeau vert jaune rouge est remplacé par un drapeau vert frappé d’une étoile rouge à cinq branches régulières dans l’angle supérieure gauche. A Cotonou, l’évènement a été salué par 21 coups de canon et par un gigantesque défilé militaire et populaire sur le boulevard de la Marina.

30 novembre 1972, 30 novembre 1974 et 30 novembre 1975…Dans l’histoire politique de la période révolutionnaire du Bénin, ces trois dates forment « les trois glorieuses ». Des dates qui resteront à jamais gravées dans la mémoire des béninois, dahoméens d’alors.

Share This Articles
Written by

Journaliste - Présentateur. Accro à Football Manager.

Input your search keywords and press Enter.