NEWSYOUNG
Now Reading:

[BENIN] : Mobilisation contre la candidature de Lionel Zinsou

[BENIN] : Mobilisation contre la candidature de Lionel Zinsou

Le front du refus du Benin-Wahala s’est mobilisé ce vendredi 15 Janvier pour dénoncer la pléthore de candidats qui veulent briguer la magistrature suprême et surtout s’insurger contre la désignation de Lionel Zinsou comme candidat des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) pour les élections présidentielles du 28 Février prochain.

Le dépôt des dossiers de candidature à la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) pour l’élection présidentielle du 28 Février prochain s’est achevé ce mardi 12 Janvier. Pour cette opération qui aura duré 4 jours, la CENA a enregistré 52 dossiers mais seulement 48 étaient en règle. Les cadors que sont Lionel Zinsou, Sébastien Ajavon, Pascal Koupaki, Abdoulaye Bio Tchané ou encore Patrice Talon sont bien présents. Et parmi ces 48 prétendants…3 femmes. Une amazone qui n’est pas à son premier coup d’essai, Marie Elise Gbèdo; Célestine Zanou qui tente sa chance pour la deuxième fois; et Elisabeth Agbossaga, un nouveau visage qu’on découvre.

« Que signifie cette avalanche de candidatures à la prochaine élection présidentielle 2016 ? Quarante-huit candidats au décompte final du mardi 12 Janvier 2016, dont une vingtaine d’anciens ministres. Est-ce pour servir l’intérêt de ce pays ? Nullement. Cela signifie simplement que la fonction gouvernementale est juteuse et que tout le monde s’aligne en vue d’un positionnement dans le prochain gouvernement », a déclaré Philippe NOUDJENOUME, président du Front de Refus du Bénin Waxala.

Lionel Zinsou, choix du président sortant Boni Yayi a vu les deux grands partis de l’opposition – le PRD (Parti du Renouveau Démocratique) et la RB (Renaissance du Bénin) – se rallier à sa cause.

Pour ce front, la désignation par Yayi Boni de Lionel Zinsou « pour le remplacer » à la tête du Bénin répond à deux missions : protéger ses arrières et couvrir tous les crimes qu’il a commis sous son règne… Et opérer la recolonisation du Bénin et lui faire un recul historique de plus de cinquante ans. La candidature de Lionel Zinsou pour présider aux destinées du Bénin revêt les caractéristiques d’une agression coloniale contre notre peuple.

Le débat ne se pose pas selon eux, en termes de couleur de la peau.

« L’exemple de Rawlings (métis), ancien président du Ghana atteste de ce que nous avançons. Tout le monde sait que Lionel Zinsou né en France a fait toute sa carrière dans ce pays. Mise ensemble toute la durée de son séjour au Bénin ne dépasserait pas 365 jours. […] Et c’est celui là qu’on veut nous imposer au Bénin à titre de premier magistrat. Nous disons non », a martelé le président du front.

Pour eux, rien de bon ne sortira de l’élection présidentielle de 2016. Ils appellent à la tenue des états généraux du peuple pour refonder le pays.

Rappelons que la marche que voulait faire le Front ne s’est pas faite à cause d’une militarisation de la Bourse du travail (Siège des centrales syndicales) où il devait prendre le départ pour la place de l’Etoile rouge.

Militarisation de la Bourse du travail

Militarisation de la Bourse du travail

Crédit photo : I. Kinkin

Share This Articles
Written by

Journaliste - Présentateur. Accro à Football Manager.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.