NEWSYOUNG.FR
Now Reading:

Bon sang ! C’est quoi l’écotaxe ?

Bon sang ! C’est quoi l’écotaxe ?

Déjà reportée, cette nouvelle taxe qui fait aujourd’hui plus que jamais débat dans le milieu du transport doit s’appliquer dès Janvier 2014.

Tout d’abord, il est bon de rappeler que l’écotaxe n’est pas née sous l’ère Hollande, mais bien sous le gouvernement Sarkozy, par qui elle fut adoptée en 2009. Les mauvaises langues diront (et elles n’auront pas tout à fait tort) que c’est une histoire d’argent à pomper en plus. Mais l’écotaxe, c’est aussi un nouveau concept. Le but, c’est de mieux réorganiser les flux de marchandises tels que l’on peut les connaître. Eviter les voyages à vide, optimiser les voyages en remplissant le mieux possible le camion, et donc réduire ainsi l’impact environnemental, et plus accessoirement le trafic routier.

Qui paye l’écotaxe ? C’est justement là que ça coince : personne ne veut la payer. A priori, sont exemptés de cette taxe les véhicules transportant des voyageurs, les véhicules pesant moins de 3,5 tonnes, les services publics (police, pompiers, militaires, ambulances…), les forains et cirques et les véhicules d’entretien de la voirie. Les autres, vont payer, à condition d’emprunter routes départementales, nationales et communales, mais aussi autoroutes non-payantes, soit 15 000 kilomètres de routes. Point important : les conducteurs étrangers devront aussi s’acquitter de cette taxe.

A savoir que l’écotaxe est payée dans d’autres pays européens, comme l’Allemagne.

Payer combien, et pourquoi ? Et bien là aussi, ça coince ! La mesure doit apporter chaque année 1,15 milliard d’euros à l’Etat, principalement pour participer à l’aménagement des axes routiers et assurer un confort optimal aux conducteurs. Le prix à payer sera variable : il dépendra de la distance parcourue, du poids du véhicules mais aussi de son âge.

Comment ça marche ? Chaque camion doit être équipé d’un boîtier GPS. C’est un équipement coûteux que l’entreprise doit prendre en charge. Le boîtier comptabilise le nombre de kilomètres parcourus entre deux portiques, chargés de délimiter une zone d’entrée, et une zone de sortie. La facture se règle en fin de mois.

Faut-il être pour ou contre l’écotaxe ? Et bien comme tout, il faut peser le pour et le contre. Il est vrai que les petites entreprises de transport auront plus de mal à gérer une dépense supplémentaire que les piliers du transport. Cela ne peut donc que précipiter les entreprises dans une chute éventuelle et causer la perte d’emplois. Néanmoins, cela pousse aussi (et on a tendance à l’oublier) à une réflexion plus profonde : il faut repenser notre transport tel que nous le connaissons. La plupart de nos camions ne sont remplis qu’à 60%. En optimisant ces remplissages, il est envisageable de diviser par deux la circulation des poids lourds, et donc à terme, de diminuer de manière significative l’impact sur l’environnement.

Les aspects négatifs de l’écotaxe justifiaient t-ils une réaction des transporteurs allant jusqu’à causer des dégats physiques sur une personne ? Chacun peut avoir son avis sur la question : mais une chose est sûre, seul le temps pourra nous dire le véritable impact qu’aura eu l’écotaxe sur le transport français.

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.