NEWSYOUNG.FR
Now Reading:

Changer d’heure ou ne pas changer d’heure ?

Changer d’heure ou ne pas changer d’heure ? Là est la question, dormir….rien de plus….

“En AVril d’une heure ta montre tu AVanceras et en octobRE d’une ta montre tu REculeras.”

Chaque année la confusion gagne l’ensemble de la population française pour laquelle la question essentielle le temps d’un weekend devient “Mais du coup, on dort plus ou moins ?”

En mars ou en octobre on se réjouit ou se désole d’apprendre qu’une heure de sommeil précieuse sera gagnée ou bien perdue. L’heure “d’hiver” est annonciatrice de nuit prolongée tandis que l’heure “d’été” (en effet, malgré la vague de froid de la semaine dernière elle conserve ce nom là cette année) écourtant la grasse matinée du dimanche. C’est donc dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 mars que l’on changera d’heure: à 2h du matin, il sera 3h et ce jusqu’au 28 octobre 2018.  Cependant, cela pourrait bientôt changer.

A l’origine, la France a adopté ce système pendant la Première Guerre Mondiale afin d’économiser de l’énergie avant que l’été ne pointe son nez. Abandonné en 1945, le passage à l’heure d’été et heure d’hiver est ensuite remis en place à partir de 1975 pour les mêmes raisons suite au choc pétrolier de 1973-1974 cette fois-ci.  Cela va maintenant faire 17 ans qu’une harmonisation complète à l’échelle internationale a eu lieu pour faciliter notamment les transports entre les pays de l’UE et la communication mais il semblerait que cette mesure ne fasse plus l’unanimité.

Le mois dernier, le sujet a était à l’ordre du jour au Parlement européen, suite à la pression citoyenne qui proteste contre cette mesure à coup de pétitions. Ce débat n’est pas nouveau, en effet, dès 2006 cette directive était déjà contestée. Le 8 février, sur les eurodéputés présents lors du vote, 384 se sont prononcés en faveur de l’abolition du changement d’heure contre seulement 153 pour sa conservation.

Pour que la proposition de résolution du Parlement devienne réalité, la Commission européenne devrait d’abord intégrer le sujet à son ordre du jour. Pour l’instant aucune date n’a été donnée quant à cette potentielle suppression du changement d’heure en Europe.

Plusieurs études concluent que le changement d’heure nuit à nos nuits chez les plus jeunes et les plus âgés. Pavel Svoboda, parlementaire européen expliquait par exemple pendant le débat que d’après des recherches réalisées par un spécialiste de Munich, ajouter ou enlever soixante minutes à nos journées serait lié à une consommation d’alcool et de tabac plus importante. Cela aurait également des conséquences par rapport à l’obésité et la dépression. A l’inverse, d’autres comme Hilde Vautmans, qui représentait le Groupe d’Alliance des démocrates et des libéraux d’Europe à cette occasion défendent l’idée qu’on ne pourra “plus aller sur les terrasses” et qu’il y aura “moins de jogging, moins de qualité de vie”. Avant de prendre une décision des études plus robustes sur la question sont nécessaires.

A l’heure actuelle, garder ou abandonner le changement d’heure ne semble être plus qu’une question de temps.

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.