NEWSYOUNG.FR
Now Reading:

Concert « Abbé Road » à la Cigale: une originalité dans la sensibilisation aux problèmes sociaux ?

Concert « Abbé Road » à la Cigale: une originalité dans la sensibilisation aux problèmes sociaux ?

Depuis plusieurs années une nouvelle relation émerge entre les associations caritatives et les jeunes. Décideurs de demain, mais également touchés par des problèmes sociaux et économiques, les jeunes sont de surcroît fragilisés par un problème essentiel : le logement. En effet, trouver un toit et s’y maintenir pour poursuivre ses études devient de plus en plus périlleux. 3,5 millions de personnes, tous âges confondus, sont mal logées en France en 2014, d’après le rapport de la fondation Abbé Pierre qui mène un combat contre le mal logement depuis 1958.

Le projet Abbé Road ou un nouvel angle de dialogue avec les jeunes

A l’occasion de ses 60 ans (en mai 2014), l’association a innové par un concept d’action plutôt original: c’est la naissance d’«Abbé Road ». A travers une série de festivals, majoritairement plébiscités par les jeunes, un bus grimé en bus de tournée et surnommé “Abbé Road” attirait l’attention des festivaliers sur le problème du mal logement. Cette forme ludique et avant gardiste de sensibilisation a terminé sa tournée d’été au festival Rock en Seine en août 2014.

La seconde partie du projet de médiatisation et de sensibilisation a alors pris la forme d’un grand concert pour rassembler jeunes et bénévoles de l’association. Au lendemain de la Journée Nationale du refus de la misère, L’opération Abbé Road s’est ainsi clôturée samedi 18 octobre à La Cigale, présentant un plateau d’artistes. Majoritairement rappeurs, nous avons pu retrouver Disiz,les Casseurs Flowters, Canardo, Georgio, et Nemir. Étaient également présents Fefe et l’humoriste Reddouane Harjane.

L’utilité d’un tel concert

Un rap accessible peut-il alors servir cette cause? Quel est l’impact de son utilisation sur ce type d’actions caritatives? Tout d’abord un élément de réponse est induit par les actions de la fondation Abbé Road.En parallèle à ce concert, la création d’une chanson “Chemin de Pierre”a été pensée sous deux formes : “urbaine” et “pop-rock”. Différents artistes renommés ont participé à son élaboration, la rendant accessible au plus grand nombre. Le concert était ainsi dans l’ensemble réussi: une belle soirée réunissant de nouveaux talents qui émergent et valent le détour, rap conscient, ou tendant vers le rap commercial : rassembler les jeunes primait. L’animation était assurée par la très dynamique présentatrice de MTV, Hedia Charni, accompagnée d’un DJ. Un interlude était également prévu avec l’humoriste du Jamel Comedy Club Redouanne Harjane. Tout était fait pour cibler et contenter les jeunes.

Quelles performances pour quel public?

Georgio, jeune talent de 21 ans, a performé quelques titres de son nouvel EP “ A l’abri”, suivant son projet de ambitieux “Soleil d’hiver”. Le rappeur s’est montré toujours aussi investi dans sa prestation aussi bien bénévolement qu’en privé, comme on on déjà pu le remarquer la semaine passée en guest pour le collectif Screw au Bataclan, ou encore Dinos Punchlinovic. La déception principale à été qu’il n’ai pas performé le titre “ Tu sais c’qui s’passe” (feat Vald) qui l’a fait connaître.

Les Casseurs Flowters (Orelsan et Gringe), ont pu présenter un rap plus dynamique et commercial visant un autre public. Les deux rappeurs ont interprété “Fais les backs” issu également de leur dernier album. Là encore le groupe étant en tournée depuis quelques temps et rodé sur ces titres, il a pu créer une réelle ambiance caractéristique de leurs concerts, affectionnée par les jeunes.

Disiz, le guest le plus attendu de la soirée et le plus investi dans le projet “Abbé Road” puisqu’ayant participé à l’écriture de la version urbaine de “Chemin de Pierre”, a réussi la meilleure prestation. Il a ainsi enchaîné avec la même énergie plusieurs titres de ses albums “Extralucide” (2012) et “Translucide” (2014), à savoir l’originel “Toussa Toussa”, ou le plus populaire “ Le rap c’est mieux”. Il a prouvé son investissement total dans ce concert et son lien priviligié avec son public par sa performance sur le titre “Auto Dance”. La soirée fut réellement réussie grâce à Disiz, et c’est notamment pour ses prestations réputées que le public est venu.

D’autre part des rappeurs tout aussi populaires tel Canardo, ou Le rappeur de Perpignan, Nemir sont apparus au fil de la soirée. Autre positionnement et autre public, le lien était cependant fait, avec l’arrivée de l’artiste Féfé qui a partagé comme à son habitude beaucoup avec le public dans un certain esprit reggae. Le salut final fut l’occasion pour la foule de réclamer et d’obtenir l’important succès “Gogo gadget” issu d’une collaboration entre Orelsan et Disiz en 2012, les deux rappeurs ont un peu hésité mais ont finalement livré le final de cette soirée.

Que retenir de ce nouveau type d’événement

En touchant divers publics par l’intervention de rappeurs de styles et d’horizons différents, la fondation abbé pierre à su à travers Abbé Road toucher un nouveau public de jeunes, pour les sensibiliser, leur donner goût à l’action : une pétition était disponible à la signature en sortie. C’est grâce à la collaboration entre des responsables associatifs qui ont compris comment toucher les jeunes, et des artistes disponibles et sensibles à ces problèmes sociétaux que les choses avancent. Cette expérience doit d’urgence être prise comme modèle. L’événement a eu des répercussions très positives sur la renommée de l’association, ayant même été cité dans la rubrique culture du populaire Grand Journal de Canal Plus. On ne peut en retenir plus pour le futur que, comme le dit Disiz dans son titre “Rap Genius”, “Vive le rap utile”.

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.