NEWSYOUNG
Now Reading:

Décryptage de The Morning Show, la nouvelle série sensation d’Apple TV+

Le service Apple TV+ a officiellement été lancé le 1er Novembre dernier, une nouvelle (et énième) plateforme de contenu vidéo qui regorge de nouveautés, dont The Morning Show, une série au casting impressionnant et aux thématiques très actuelles, ce qui en fait une excellente surprise. Décryptage d’une production qu’on va certainement binge-watcher, et d’un acteur aux ambitions sans limites.

Apple TV+, le nouveau géant dans la course au streaming

Apple TV+, c’est le nouvel arrivé dans la guerre des plateformes de streaming. Chaque géant du net a désormais son propre service de vidéo à la demande : Il y a bien sûr le grand leader, Netflix, suivi par Amazon avec Prime Video, HBO, OCS… tout un ensemble d’écosystèmes qui nécessitent tous des abonnements dédiés, une mauvaise nouvelle pour le consommateur et son portefeuille…mais avec cette véritable guerre qui est menée, on fait face à une dynamique de production jamais vue.

Apple avait annoncé l’arrivée sur nos écrans de son service de streaming en mars dernier avec toute une pléiade de célébrités, réalisateurs et acteurs Hollywoodiens. Avec la firme à la pomme on a senti une fougue exceptionnelle qui ressortait de la présentation, une impression de prise de contrôle sur toute l’industrie traditionnelle un pied de nez à Hollywood, justement. Avec une énorme pile de cash (plus de 200 milliards cette année), l’entreprise dirigée par Tim Cook s’est sentie pousser des ailes, développant une crainte soudaine chez les grands acteurs de l’industrie cinématographique.

La vraie question était de savoir si les productions rassemblant un casting all-star, alimentées par des budgets quasi-illimités, allaient réussir à conquérir le public, afin de leur faire mettre la main au porte-feuille pour débourser les 5€ mensuels de l’abonnement au service.

Une série ancrée dans l’actualité et les questions sociétales

Le rendez-vous est pris il y a quelques jours, le 1er Novembre, pour découvrir The Morning Show. Le pitch est assez simple, on entre dans les coulisses de l’émission phare du matin sur TBS, une chaine qui pourrait s’apparenter à NBC aux États-Unis tant l’histoire racontée est semblable à une affaire qui avait agité l’Amérique en 2017. Retour en arrière, cette fois dans la réalité : Après des accusations de harcèlement sexuel, Matt Lauer, co-présentateur de la matinale Today, regardée par près de 4 millions de personnes, est limogé dans les 24 heures suivant les déclarations des victimes. Nous sommes en plein dans l’ère du «Metoo» à la suite de la chute d’Harvey Weinstein.

Dans la série The Morning Show, c’est Steve Carrell qui est limogé pour les mêmes raisons, alors qu’il entrait dans sa quinzième année de présentation de l’émission aux côtés de Jennifer Anniston. Une thématique on ne peut plus d’actualité qui résonne encore alors que chaque semaine, une nouvelle affaire d’abus de pouvoir et de harcèlement dans les médias fait surface. Sans entrer dans le cliché, la série arrive à montrer habilement les coulisses des jeux de pouvoir au sein du secteur, et à montrer la place des femmes dans une industrie en plein renouvellement, à la fois confrontée à une surreprésentation masculine dans ses instances dirigeantes ainsi qu’à une diminution des (jeunes) audiences qui migre de plus en plus vers des supports numériques.

Le point fort de la série réside dans le fait qu’elle questionne intelligemment les comportements masculins qui ont longtemps être pu considérés comme acceptables dans le milieu professionnel. Pleine de nuances, elle permet de nous tenir en haleine entre les épisodes (au nombre de 3 pour le moment) , entre les remises en question de Mitch (Steve Carell) , et la reconstruction d’Alex Levy, brillamment interprétée par Jennifer Anniston.

Toute cette situation, pleine de contradictions et de non-dits, The Morning Show la dépeint avec brio, sans trop en faire, avec un casting hors-pair. Le niveau de production est très élevé et pour cause : La série a coûté plus cher que la dernière saison de Game of Thrones, avec 150 millions de dollars de budget, soit 15 millions par épisode, juste pour la première saison.

On a hâte de découvrir la suite, un nouvel épisode sort ce vendredi, et vous pouvez bénéficier d’un essai d’une semaine offert directement via l’application (ou d’une année complète si vous avez récemment acheté un appareil Apple)

Share This Articles
Written by

Étudiant en Communication et Journalisme × founder Newsyoung.fr Sur Twitter : @florentderue

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.