NEWSYOUNG
Now Reading:

Etats-Unis : vers un remake de la présidentielle de 1992 l’an prochain ?

Etats-Unis : vers un remake de la présidentielle de 1992 l’an prochain ?

L’élection présidentielle américaine est encore bien loin puisqu’elle n’aura lieu qu’en novembre 2016. Cependant l’agitation se fait déjà ressentir en coulisse, et la course aux donateurs a commencé. Côté Républicain, un très grand nombre de candidats potentiels est évoqué mais c’est le nom de Jeb Bush qui est à la tête de la majorité des sondages, alors que chez les Démocrates, Hillary Clinton apparaît déjà comme la candidate favorite des électeurs pour 2016.

Vers un nouveau face à face Bush / Clinton ?

Le 3 novembre 1992, l’élection présidentielle américaine opposait le Républicain G. H. Bush au Démocrate Bill Clinton. À cette époque, c’est le gouverneur d’Arkansas, Bill Clinton qui l’emportait sur le candidat sortant, faisant ainsi de lui le 42ème Président des Etats-Unis d’Amérique. Cette élection datant d’il y a près de 23 ans maintenant est en lien direct avec la prochaine élection qui se déroulera en novembre 2016. En effet, il se pourrait que l’affiche soit exactement la même… Enfin pas tout à fait puisqu’il ne s’agirait pas ici de G.H. Bush mais de son deuxième fils Jeb Bush, ni de Bill Clinton mais de sa femme Hillary Clinton. L’ancienne secrétaire d’État (2008-2012) apparaît comme la favorite chez les Démocrates. Très présente sur la scène politique américaine depuis son départ du secrétariat en 2012, elle est notamment apparue à de nombreuses reprises pour soutenir les candidats Démocrates lors des midterms de novembre 2014 dans ce qui peut faire penser à un début de campagne pour l’ex First Lady. Bien sûr, Hillary Clinton n’a pas encore publiquement annoncé le lancement de sa campagne, d’ailleurs selon Politico, elle pourrait repousser l’annonce d’avril à juillet de manière à pouvoir développer son message ainsi que les grandes lignes de sa politique sans se retrouver sous le feu des projecteurs trop rapidement. Mais il ne fait aucun doute que Hillary Clinton sera présente lors des prochaines primaires du parti Démocrate. La donne n’est pas la même du côté des Républicains puisque de nombreux candidats pourraient se lancer dans la course à la présidence, cependant, Jeb Bush semble bien positionné et a largement bénéficié de l’annonce de Mitt Romney qui ne sera pas candidat à l’investiture républicaine. Celui-ci a déclaré « qu’il était mieux de donner une chance à d’autres leaders du parti ». Jeb Bush, fils et frère de deux anciens présidents républicains (George H. Bush 1988-1992 et George W. Bush 2000-2008), était le premier républicain à s’engager dans la course à la Maison Blanche le 16 décembre dernier. L’ancien gouverneur de Floride (1997-2007) tendrait donc à suivre un chemin familial devenu presque… banal.

Un chemin encore long pour Jeb Bush

Si les primaires démocrates ne laissent que peu de doutes quant à la victoire de Hillary Clinton, on ne peut en dire autant des primaires républicaines. En effet, à l’heure actuelle, on dénombre plus de 15 candidats potentiels. Jeb Bush a clairement annoncé « explorer activement la possibilité de se porter candidat pour devenir Président des Etats-Unis » en décembre dernier comme nous l’avons précédemment évoqué. Il est relativement modéré et pourrait obtenir un meilleur score que ses opposants chez les communautés hispaniques notamment puisque sa femme est mexicaine de naissance et qu’il parle lui-même couramment espagnol. Le sénateur du Kentucky, Rand Paul devrait annoncer sa candidature le 7 avril prochain. Il fait parti du mouvement libertarien, bien qu’il soit plus modéré que son père Ron Paul, qui a lui-même été candidat à l’investiture à trois reprises. Autre candidat potentiel le sénateur du New Jersey, Chris Christie. Ce pragmatique est souvent critiqué par certains membres du parti républicain qui lui reprochent de ne pas être assez à droite. On peut également évoquer le gouverneur du Wisconsin Scott Walker qui devrait sans doute se lancer. Selon un très récent sondage de NBC News/Marist Poll, (1), Jeb Bush (18%) arrive en tête des intentions de vote chez les électeurs républicains du New Hampshire et devance de peu Scott Walker (15%), Rand Paul (14%) et Chris Christie (13%). Les sondages sont bien sûr à prendre avec des pincettes pour le moment puisque la majorité des candidats potentiels n’a pas encore publiquement annoncé son entrée en campagne, mais ils témoignent de l’hésitation des électeurs. L’ultra-conservateur Marco Rubio sénateur de Floride et le sénateur texan Ted Cruz, soutenu par le Tea Party, songent également à se présenter. De nombreux autres candidats potentiels sont évoqués : Mike Huckabee, Carly Fiorina, Rick Santorum, Rick Perry ou encore le neurochirurgien retraité Ben Carson (notamment connu pour ses déclarations polémiques sur Fox News, (2)).

La politique américaine, une histoire de familles ?

La course à la Maison Blanche en 2016 pourrait donc littéralement devenir une histoire de familles, deux familles qui depuis 1989 se sont accaparées le pouvoir exécutif pendant 19 années sur 27. Et encore, si Hillary Clinton avait été désignée candidate (puisqu’elle était opposée à Barack Obama en 2008 lors des primaires) nous en serions peut-être à 27 années sur 27 dominées par ces deux familles. De plus, depuis 1964 les Bush et les Clinton figurent presque toujours dans des élections au niveau national ou au niveau d’un État. Tout cela pose bien entendu la question du renouvellement des élites politiques aux Etats-Unis. Et qu’en est-il de la démocratie américaine face au poids grandissant des dynasties ?

La course à la Maison Blanche ne fait donc que commencer, les premières levées de fonds ont eu lieu et de nouveaux visages pourraient entrer en campagne rapidement. Cependant comment résister à la tentation d’opposer Hillary Clinton à Jeb Bush dès aujourd’hui ? C’est en tout cas une bataille perdue d’avance pour ce-dernier si l’on en croit les propos du sénateur républicain de l’Oklahoma Tom Coburn qui « ne voit pas le pays élire un autre Bush » et qui ajoute : « Si il n’avait pas ce nom de famille, Jeb serait un très bon candidat ».

(1) http://www.nbcnews.com/politics/elections/2016-polls-show-clinton-leads-key-states-gop-field-wide-n306106

(2) https://www.youtube.com/watch?v=zsmWPQ7nEHY

Crédit photo : mediamatters.org

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.