Salut ! Salut !

FIFA : Sepp Blatter rend le tablier

Sport / 4 juin 2015

Réélu le vendredi 29 Mai à la tête de la présidence de la FIFA, Sepp Blatter a annoncé ce mardi à Zurich qu’il démissionnait de son poste. Une annonce qui intervient quelques jours après l’arrestation de plusieurs hauts responsables de la FIFA soupçonnés de corruption. 

Le 2 Juin 2015 est sans doute un jour historique pour certains acteurs du football. En effet, Joseph S. Blatter a décidé de se retirer de la présidence de la FIFA quatre jours seulement après sa réélection à la tête du football mondial. C’est ce qu’il a annoncé lors d’une conférence de presse mardi soir à Zurich.

« Même si un nouveau mandat m’a été confié, il semble que je ne sois pas soutenu par tous dans le monde du football, c’est pourquoi je vais convoquer un congrès extraordinaire et remettre mon mandat à disposition […] Je vais continuer à exercer mes fonctions d’ici là, et je suis désormais libre des contraintes d’une élection. Je vais me concentrer pour engager des réformes ambitieuses. La Fifa fait face à des défis qui ne s’arrêtent pas et a besoin d’une profonde restructuration. » a déclaré Joseph Blatter, président démissionnaire de la FIFA.

Une annonce saluée par Michel Platini, président de l’UEFA – qui l’avait déjà invité à démissionner avant l’élection – via un communiqué :

« C’est une décision difficile, courageuse et c’est la bonne décision. »

Une nouvelle également bien accueillie par l’international portugais Luis Figo sur sa page Facebook :

« C’est un bon jour pour la FIFA et le football. Le changement arrive enfin. Nous devons à présent, de façon responsable et sereine, trouver une solution consensuelle dans le monde entier pour que commence une nouvelle ère de dynamisme, transparence et démocratie dans la FIFA. »

Même son de cloche du côté de Greg Dyke, président de la Fédération anglaise de football (FA) :

« Il se retire. Il est parti. Réjouissons-nous… Il n’y a rien d’honorable dans ce qu’a fait Monsieur Blatter. Il n’y a rien eu d’honorable chez lui depuis des années […] Les événements de la semaine dernière ont débouché sur quelque chose qui l’a poussé à démissionner », a déclaré le président de la FA au Guardian.

L’annonce de Blatter est intervenue le jour où Jérôme Valcke, secrétaire général de la FIFA et également son bras droit, a été mis en cause pour la première fois dans l’affaire de corruption qui frappe les hauts responsables de l’organisation. Selon les révélations du New York Times, Jérôme Valcke est soupçonné d’avoir transféré 10 millions de dollars vers des comptes gérés par l’ex-patron de la Confédération d’Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes (Concacaf) et l’ex-vice président de la FIFA, Jack Warner afin de favoriser les votes en faveur de l’Afrique du Sud pour l’organisation de la Coupe du monde 2010.

Le Prince Ali encore candidat

Battu par Sepp Blatter vendredi 29 mai lors de l’élection à la tête de la FIFA, le prince Ali Bin Hussein de Jordanie a annoncé mardi soir qu’il serait de nouveau candidat lors du prochain scrutin. Rappelons que le prince Ali s’était désisté après être arrivé second au premier tour.

Michel Platini, l’homme de la situation ?

Pour plusieurs acteurs du monde du football et pour les dirigeants du football français en particulier, Michel Platini (actuel président de l’UEFA) serait l’homme qu’il faut à la tête de la FIFA.

« Aujourd’hui ce qui compte c’est l’avenirL’avenir du football mondial et de la plus grande organisation sportive au monde, la FIFA. Pour moi, un nom s’impose pour la présider, celui de Michel Platini, immense footballeur qui s’est révélé ensuite un très grand dirigeant à la tête de la confédération européenne. » a déclaré dans un communiqué Frédéric Thiriez, président de la LFP.

Pour les bookmakers, le favori pour remplacer Sepp Blatter à la présidence de la FIFA est Michel Platini. Ils misent également sur le prince jordanien Ali Bin Hussein et sur l’ancien international portugais Luis Figo. Reste à savoir si le principal intéressé se présentera ou restera à la tête de l’UEFA.

David Ginola a par ailleurs décidé de se représenter lors du prochain scrutin.

On sait déjà que Issa Hayatou, président de la Confédération Africaine de Football (CAF) ne se présentera pas.

Sepp Blatter était président de la FIFA depuis 1998. Comme l’a annoncé Domenico Scala, président de la commission d’audit de la FIFA, les élections pour désigner le nouveau président de la FIFA se tiendront entre Décembre 2015 et Mars 2016 lors d’un congrès extraordinaire.

Crédit photo : AFP Photo / Valeriano Di Domenico


Étiquettes : , ,



Fawaz Bello
Journaliste - Présentateur. Accro à Football Manager.




Previous Post

Pour un football plus homogène

Next Post

Turquie : renouveau démocratique ou crise politique ?





You might also like



0 Comment


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


More Story

Pour un football plus homogène

Voilà donc qui est officiel. Dans son antre du Parc des Princes, le Paris Saint-Germain s'est vu remettre le samedi 23 mai son trophée...

28 May 2015
UA-37872174-1
Tu aimes cet article ?
Tu aimes cet article ?
N'hésite pas à nous rejoindre sur les réseaux sociaux !
Faceboook
Twitter