NEWSYOUNG.FR
Now Reading:

Findus : un scandale galopant

Findus : un scandale galopant

Depuis mi-janvier coure le scandale des surgelés Findus Picard 100% pur boeuf au cheval. Mais comment du cheval a-t-il pu passer à travers les mailles de cette grande chaîne de fabrication ?

L’affaire éclate en trois temps :

  • Tout d’abord, mi-janvier, les autorités sanitaires britanniques découvrent que des steaks hachés certifiés pur bœuf produits en Irlande contiennent de la viande de cheval.
  • Dix jours plus tard, on apprend que des carcasses britanniques de chevaux, contaminées par un médicament interdit, ont été vendues en France en 2012. Pas de lien direct entre ces deux évènements  mais ces scandales jettent un doute sur la fiabilité du système européen de traçabilité de la viande.
  • Enfin, alerté par un sous-traitant, Findus conduit des tests sur ses produits. Début février le géant suédois annonce officiellement avoir trouvé de la viande équine dans ses lasagnes, d’abord au Royaume-Uni puis en France. A la suite de ces annonces, l’entreprise retire aussi par précaution ses moussakas et ses hachis Parmentier dans plusieurs pays européens.

« L’affaire se résume à un étiquetage falsifié »

Dans sa publication officielle, Findus affirme que ses recettes des produits Findus ne contiennent pas de viande de cheval. Il s’agit d’une situation exceptionnelle. Des contrôles ADN demandés par Findus à Comigel ont permis de détecter de la viande de cheval dans certains lots des produits Lasagnes Bolognaise, Moussaka et Hachis Parmentier.

Comigel est au coeur de l’affaire.

Cette usine est spécialisée dans la fabrication de plats surgelés à marque de distributeur et se fournissait auprès de l’entreprise Spanghero. Cette PME basée à Metz fournissait de nombreux clients à travers l’Europe. Des produits qui sont ensuite distribués dans 16 pays d’Europe.

Findus accuse donc la société Spanghero, qui a fourni la viande à Comigel, d’avoir fourni du boeuf sans s’assurer de la qualité du produit. Le groupe de surgelés va donc porter plainte contre Comigel et ses fournisseurs pour fraude et non-respect des dispositions contractuelles. La société française Spanghero a de son côté déclaré s’être approvisionnée auprès d’un producteur roumain, qu’elle envisage de poursuivre en justice.

A l’ordre du jour, Comigel a reconnu mardi 19 février une « erreur » vis-à-vis de son client Picard, car elle s’était engagée auprès de lui à ne pas se fournir chez Spanghero.

« Il y a deux victimes dans cette affaire: Findus et le consommateur » a déclaré Matthieu Lambeaux, directeur général France du groupe suédois.

Selon Findus, la fraude remonterait à août 2012. Si nos calculs sont bons, cela fait sept mois durant lesquels du cheval est passé pour du bœuf. Pour ceux et celles qui s’affolent d’en avoir mangé, on se calme ! Cette viande ne pose pas de problème pour la santé, ont déclaré les autorités sanitaires britanniques.

Toute cette affaire a suscité beaucoup de réactions sur la toile où de nombreux internautes se sont donnés à coeur joie à des jeux de mots et montages, notamment sur les réseaux sociaux comme notre très cher Twitter ou encore Facebook.
Et notons que l’expression « avoir mangé du cheval » signifie « avoir une énergie inhabituelle ». On vous laisse y réfléchir.

Click here to find out more!

Share This Articles
Written by

Elève de Terminale ES au lycée Robespierre (Arras) et passionnée des médias. Prépare SciencesPo dans le but d'entrer à l'ESJ de Lille. 12 ans de violon dans la poche. Le journalisme et les métiers publicitaires m'intéressent particulièrement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.