NEWSYOUNG.FR
Now Reading:
Franz Ferdinand à l’Amphithéâtre de Lyon

Franz Ferdinand à l’Amphithéâtre de Lyon

Mercredi 21 mars, le groupe écossais donnait un concert à l’Amphithéâtre de Lyon devant un public d’environ 3000 personnes. Il était accompagné par le groupe franco-britannique Frànçois and the Atlas Moutains en tant que première partie, alliant des influences pop rock à la musique du monde.

Ce soir, le public était majoritairement composé de trentenaires, ayant vraisemblablement commencé à écouter Franz Ferdinand dans leur adolescence. Les deux premiers albums Franz Ferdinand (2004) et You could have it so much better (2005) avait définitivement installé le groupe au sommet des charts britanniques, en tant que nouvelle révélation rock. Après des années plus compliquées, le son de Franz Ferdinand évolua vers des sonorités plus pop et électro, tout en conservant une base rock, comme sur l’album Right Thoughts, Right Words, Right Actions (2013).

En février 2018, le groupe revenait sur le devant de la scène rock internationale avec son cinquième album studio, Always Ascending. Ce dernier a reçu un accueil assez mitigé auprès du public ; il avait été jugé moins rock et plus électro que les précédents. Cette influence est très présente sur Always Ascending, ce qui a pu déranger les fans de la première heure ; Franz Ferdinand avait notamment créé un supergroupe avec le duo électro Sparks en 2015 et avait sorti un album sous le nom FFS. Le groupe traversa également quelques difficultés avec le départ du guitariste et claviériste Nick Mc Carthy en juillet 2016 et l’arrivée de deux nouveaux membres, Dino Bardot à la guitare et Julian Corrie au clavier et à la guitare.

Si l’on devait rapidement résumer ce concert, on peut dire que Franz Ferdinand nous offre un show de plus d’une heure trente, énergique et varié. La setlist composée de 18 titres est un savant mélange entre d’anciens et de nouveaux morceaux issus de leur dernier album Always Ascending. Les tubes plus rocks de leurs débuts comme Take Me Out, Do You Want To, The Dark Of The Matinée se mélangent étonnamment bien avec les plus récents, aux sonorités pop-électro comme Always Ascending, Lazy Boy, Finally, Paper Cages. On retrouve aussi des moments plus calmes avec des chansons lentes telle que Slow Don’t Kill Me Slow.

Si le concert avait commencé timidement, il progresse jusqu’à atteindre une euphorie rock et dansante chez ses spectateurs. Le show convainc les headbangers habitués aux morceaux plus rocks, comme les amateurs de pop-électro attiré par Franz Ferdinand lors de sa période de collaboration avec Sparks. Le groupe et tout le concert s’articule autour de la prestation scénique de son leader Alex Kapranos, réel chanteur de rock charismatique qui danse et interagit en permanence avec le public, et en français s’il vous plait !

Ce concert était parfait pour une première expérience de ce groupe en concert: on retrouve tous les éléments qui nous font aimer Franz Ferdinand sur un disque, grâce à une énergie débordante en live. La déception du dernier album est largement dépassée par la qualité de leur performance. On a déjà hâte de les revoir sur les festivals de cet été, notamment à Musilac à Aix-les-Bains en juillet, et d’entendre leur prochain album!

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.