NEWSYOUNG.FR
Now Reading:

Frida Kahlo, esquisse de ma vie

Que vous la connaissiez pour son engagement politique, son œuvre majestueuse, sa santé fragile, ses combats féministes ou encore son idylle avec Diego Rivera, Frida vous aura sans nul doute marqué au travers de sa personnalité étonnante, rafraîchissante et inspirante.

Inspirante, c’est certainement le trait de sa personne qui a le plus marqué la compagnie de théâtre Novecento qui propose un spectacle envoûtant nous invitant à découvrir l’univers fantasmagorique de Frida sous toutes ses facettes.

« VIVA LA VIDA », le tableau éponyme de Frida, figeant physiquement son mantra essentiel est certainement le point central de le réflexion entamée par Nadia Larbiouene pour confectionner ce spectacle ; comme un fil rouge, cette rage de vivre, cette philosophie de reconnaissance envers la vie malgré la douleur, la souffrance, les difficultés conduit toute la pièce pour mener le spectateur à une conclusion majeure : Frida a souffert -beaucoup- Frida s’est peut-être suicidé -on la comprend- Frida n’a pas toujours été chanceuse -quelle injustice- mais Frida aimait par-dessus tout la vie, ses tribulations et ses secousses -Viva la vida !

Scénographiquement, la créatrice et son metteur en scène, François Bourcier, ont fait le choix de construire toute la scène en gravitation d’un des aspects fondamental de la pensée et de l’œuvre de Frida Kahlo : sa santé fragile. Le public s’immisce ainsi directement dans la chambre de Madame Kahlo et l’observe déblatérer sur sa vie, raconter ses envies, ses désirs, ses peurs, ses regrets et ses angoisses. Sur ses draps, des projections de ses œuvres ondulent et donnent du corps à ses paroles, de la profondeur à cette vision parfois lugubre d’un corps alité, métaphore de la vie meurtrie.

Meurtrie Frida l’était physiquement mais le splendide jeu de Nadia Larbiouene confère à cette enveloppe charnelle blessée une dimension grandiloquente : de par ses gestes, ses mouvements soudains et son timbre de voix rythmique, on ressent toute l’appétence de vivre qui caractérisait la peintre.

Enfin, l’actrice n’est pas seule sur scène, un musicien hors pair, Camilo Vallejos,  maîtrisant avec brio le chant, la guitare et la flute accompagne le conte et marque par ses gammes les grands moments de la vie de Frida, en faisant une partition ponctuée de tons divers et admirables.

Ce spectacle est ainsi une véritable expérience sensitive, un voyage des sens qui ne vous laissera pas de marbre et vous permettra de découvrir Frida Kahlo si vous ne la connaissiez pas encore ou de l’admirez encore plus.

« Chevalier de l’ordre des arts et des lettres », Nadia Larbiouene est licencié en art du spectacle. Hyperactive, elle enchaîne des les années 2000 les projets artistiques, joue, prête sa voix, chante… jusqu’à fonder en 2011 sa propre compagnie, Novecento, structure engagée, poétique et innovante, à son image.

Compagnie Novecento, esquisse de ma vie.
Les 13 et 14 Mars, salle Paul Garcin, 7 impasse Flesselles, 69001 Lyon Réservation par téléphone ou sur le site internet. http://compagnienovecento.fr/
Contact : 06.95.49.00.98

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.