Salut ! Salut !

Game of Reviews #10 : The Winds of Winter

Culture / Récents / 27 juin 2016

Waow. Aucun autre mot ne peut décrire ce que nous a fait ressentir ce season finale de Game of Thrones. Le défi était de taille : après l’excellent The Battle of the Bastards, cet épisode parviendrait-il à surpasser ce dernier, et surtout à conclure toutes les sous-intrigues amorcées cette saison en seulement 67 minutes ? Pourtant, force est de constater que le pari est réussi sur ces deux points. Le dernier Game of Reviews, c’est maintenant. Spoilers ahead.


Que se passe-t-il ?

Winterfell. Ayant découvert avant la bataille le cerf de bois taillé qu’il avait offert à Shôren Barathéon, Ser Davos comprend que Mélisandre a brûlé vive la jeune princesse et prend violemment à partie cette dernière. Jon Snow ordonne alors à la prêtresse rouge de quitter le château vers le sud et de n’y jamais revenir. Peu après, Littlefinger avoue enfin à Sansa le but qu’il poursuit inlassablement : monter sur le Trône de Fer et l’épouser. Mais l’héritière de la maison Stark n’est pas prête d’accepter, et Lord Baelish se prend un vent magistral. De son côté, Jon Snow cherche à convaincre ses nouveaux bannerets de se rallier à lui dans sa lutte contre les Marcheurs Blancs. Grâce à l’intervention de Lady « Je n’ai que 8 ans mais je suis plus mature que vous tous réunis » Mormont, ceux-ci finissent par s’agenouiller devant le bâtard en le proclamant Roi du Nord, comme autrefois son demi-frère Robb. Jon pourra-t-il compter sur des dragons dans son combat contre les forces des ténèbres ?

Au Nord du Mur. En parlant du loup… Abandonné au pied du Mur par son oncle Benjen, qui ne peut le franchir car il est à moitié mort-vivant, Bran se plonge dans une dernière vision, celle que nous attendions tous. Nous assistons alors enfin à la suite de la scène de la Tour de la Joie, amorcée dans l’épisode 3. Le jeune Ned Stark grimpe au sommet de la tour et y trouve sa sœur Lyanna sur son lit de mort. Avant de le quitter, celle-ci lui fait promettre de s’occuper de l’enfant qu’elle a eu de Rhaegar Targaryen et de le protéger de la colère de Robert Barathéon. Un enfant que Ned fera passer pour son bâtard, et qui n’est autre que Jon Snow : la théorie R + L = J, dont nous vous parlions dans l’épisode 3 de cette review, était donc vraie. Jon se révélant être le neveu de Daenerys, les deux Targaryen seront-ils amenés à régner ensemble sur Westeros ?

Meereen. De son côté, Dany se prépare à prendre la mer. Mais avant, il lui faut dire adieu à son amant Daario Naharis : elle ordonne en effet au Puîné de veiller sur Meereen en son absence, la Mère des Dragons ne pouvant s’encombrer d’un homme qui pourrait compromettre une éventuelle alliance par mariage. Juste le temps de nommer Tyrion sa Main de la Reine et d’épingler sur sa poitrine une broche grossière, et la voilà partie vers son destin. C’est la dernière séquence de cette saison, et elle est hautement symbolique : depuis six saisons que nous attendions ce moment… Daenerys est enfin en route vers Westeros, même si elle devra auparavant affronter la flotte de l’infâme Euron Greyjoy.

Aux divers coins de Westeros. Sam et Vère arrivent à Villevieille, à qui les créateurs ont donné un air d’Alexandrie : la cité arbore en effet un gigantesque phare, ainsi qu’une magnifique bibliothèque dans laquelle le jeune Tarly pénètre les yeux écarquillés. Hélas, Vère ne peut le suivre, la Citadelle étant réservée aux hommes. Nul doute que Samwell devrait y trouver les connaissances nécessaires pour vaincre les Marcheurs Blancs dans la guerre à venir. Pendant ce temps, à Dorne, une alliance des plus étranges s’apprête à se former : Ellaria Sand et Lady Olenna Tyrell, sous l’impulsion de Lord Varys, décident de se rallier à la cause de Daenerys. Notre Khaleesi débarquera-t-elle de Westeros par le sud, comme autrefois son ancêtre Aegon le Conquérant ?

Port-Réal. Mais bien sûr, comme attendu, c’est dans la capitale que les événements se bousculent. Cependant, nous étions bien loin d’imaginer à quel point. Car Cersei se décide enfin à éliminer tous ses ennemis d’une manière pour le moins… radicale. En effet, le Grand Mestre Pycelle et Lancel Lannister, entraînés dans les caves de la ville, sont tous les deux poignardés par les « oisillons » de mestre Qyburn. Mais ce n’est pas tout, oh non… Tandis que Loras Tyrell se fait pardonner ses crimes en rejoignant les militants de la Foi, la reine-mère brille par son absence à son propre procès. C’est alors que le feu grégeois entreposé sous le septuaire de Baelor s’enflamme, anéantissant en un souffle le temple et plusieurs personnages principaux, dont le Grand Moineau, Kevan Lannister, Mace Tyrell, Loras Tyrell et la reine Margaery. L’hécatombe n’est toujours pas terminée : anéanti par le chagrin, le roi Tommen se jette en effet par la fenêtre de ses appartements, accomplissant ainsi la prophétie de Maggy la Grenouille, qui avait prédit à Cersei la mort de ses trois enfants. La reine-mère n’est cependant pas déstabilisée outre mesure par la nouvelle : après avoir soumis à la torture la septa qui l’avait fait traverser nue la ville, elle prend place sur le Trône de Fer et se déclare Reine des Sept Couronnes, sous les yeux horrifiés de Jaime de retour à la capitale. Si vous aviez encore des doutes quant à la folie de Cersei, vous voilà fixés : la reine semble en effet suivre la voie d’Aerys II le Fol, lui aussi obsédé par le feu grégeois. Néanmoins, quand on sait ce qu’il est advenu de ce dernier, l’avenir de Cersei est plus qu’incertain.


Nos moments préférés…

Pour la dernière, nous avons sélectionné non pas 3, non pas 4, mais 5 moments qui nous ont marqués.

Le plus impressionnant

Parce que la mort simultanée de six personnages principaux dans une gigantesque explosion de feu grégeois, même dans Game of Thrones c’est du jamais vu.

Le plus inattendu

Mais qu’est-ce qu’il… ah OK, Tommen s’est suicidé. Décidément, avoir pour mère Cersei Lannister ne fait pas bon vivre.

26

Le plus jouissif

Parce que voir Arya Stark, forte de son entraînement de Sans-Visage, égorger Walder Frey après lui avoir servi en repas ses propres fils, ça fait du bien. Les Noces Pourpres sont enfin vengées.

27

Le plus émouvant

La naissance d’un héros…

Last but not least, celui qu’on attendait tous


En bref…

Si The Battle of the Bastards s’était instantanément hissé au panthéon des meilleurs épisodes de la série, The Winds of Winter pourrait bien être le meilleur season finale jamais réalisé, toutes séries confondues. Le réalisateur Miguel Sapochnik, déjà responsable de l’épisode précédent, démontre une fois de plus une maîtrise hors du commun de la mise en scène : le travail sur les ambiances et la lumière est remarquable, avec une photographie très sombre qui convient parfaitement à la maturité nouvelle de la série. La musique n’est pas en reste, puisque Ramin Djawadi nous livre de tout nouveaux thèmes, qui accompagnent les temps forts de cet épisode avec une subtilité qu’on ne connaissait que peu au compositeur. Tous ces éléments, alliés à un scénario plein de surprises et de rebondissements, font de ce dernier épisode une œuvre qui fera date dans l’histoire des séries télévisées.

Quant à moi, je tenais à vous remercier pour votre fidélité, et je vous donne rendez-vous l’année prochaine pour la saison 7 de Game of Thrones et d’autres reviews. D’ici quelques jours sera publié une critique générale de la saison ainsi que mes prédictions pour la suite, stay tuned.

Compteur de morts : vraiment très beaucoup






Tom Février
Etudiant en double cursus "Sciences et sciences sociales" à Sciences Po Paris et à l'Université Pierre et Marie Curie. Passionné de politique et de nouvelles technologies.




Previous Post

Médias : Le réveil des chiens de garde

Next Post

L'Acouphène #3 | Bob Dylan - Fallen Angels





0 Comment


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


More Story

Médias : Le réveil des chiens de garde

Dans Les Nouveaux Chiens de garde, documentaire sorti en 2012 et tiré de l’essai du même nom rédigé par Serge Halimi...

26 June 2016
UA-37872174-1
Tu aimes cet article ?
Tu aimes cet article ?
N'hésite pas à nous rejoindre sur les réseaux sociaux !
Faceboook
Twitter