Salut ! Salut !

Game of Reviews #11 : Dragonstone

Culture / Récents / 17 juillet 2017

« L’hiver est là ». Le mot d’ordre de cette nouvelle saison de Game of Thrones n’a jamais été aussi vrai qu’en Nouvelle-Zélande, d’où j’écris cette review, et où le thermomètre a déjà commencé à descendre depuis plusieurs semaines. Blottis les uns contre les autres dans la salle commune de ma résidence universitaire à Auckland, nous avons la chance de découvrir ce premier épisode sur grand écran : l’installation est rudimentaire, mais l’ambiance est là.

Que vaut donc le début de cette avant-dernière saison si attendue ? Sans plus attendre, voici le onzième épisode de Game of ReviewsSpoilers ahead.


Que se passe-t-il ?

Dans le Conflans

Avant même le générique de début (lequel ne nous transporte plus à Essos mais nous fait plutôt découvrir la citadelle de Villevieille), l’épisode s’ouvre sur une scène étrange. Dans ce qui semble être un flashback, nous voyons Walder Frey organiser un festin réunissant tous ses gens… à qui il porte un toast mortel à base de vin empoisonné. Mais – retournement de situation – Walder Frey était en fait Arya, notre Sans-Visage favorite, qui se venge ainsi du meurtre de sa mère et de son frère lors des Noces Pourpres. Peu après, alors que la jeune Stark est en route vers Port-Réal afin de cocher une autre case de sa liste, elle croise la route d’Ed Sheeran… euh, pardon, d’un soldat Lannister poussant la chansonnette. A noter que c’est Maisie Williams, grande fan du chanteur, qui avait insisté pour que celui-ci lui donne la réplique le temps d’un caméo : c’est maintenant chose faite. Reste à savoir si l’interprète de Shape of you sera encore de la partie au prochain épisode.

Capture du 2017-07-17 23-12-22

Dans le Nord

Tandis que Meera et Bran franchisse le Mur et que l’armée des marcheurs blancs avance inexorablement, Jon tente d’assumer tant bien que mal son nouveau statut de Roi du Nord, même si Sansa se permet de saper son autorité. Il faut dire qu’entre la « Reine Folle » Cersei Ière et le Roi de la Nuit, Jon a du souci à se faire… sans compter Littlefinger, qui comme à son habitude ne sert que ses propres fins, et semble décidé à monter Sansa contre son demi-frère/cousin. Heureusement, la romance entre Tormund et Brienne semble en bonne voie.

De son côté, Sandor Clegane (toujours en compagnie de la Fraternité sans Bannière) est en pleine introspection. Alors que les hommes campent dans la hutte du fermier et de sa petite fille qu’avait laissé mourir le Limier à la fin de la saison 4, ce dernier voit dans les flammes l’arrivée imminente des marcheurs blancs.

ep61-ss04-1920

Port-Réal

Cersei est peut-être reine, mais elle est bien seule : encerclée par les Stark au Nord, les Tyrell à l’Ouest, les Martell au Sud et l’armée de Daenerys à l’Est, elle trouve cependant un potentiel allié en la personne d’Euron Greyjoy, l’oncle de Theon et Yara, qui lui offre sa flotte en échange de sa main. Certainement par égard pour son frère et amant, elle décline la proposition, et Euron part la queue entre les jambes (sans mauvais jeu de mot), tout en promettant qu’il reviendra avec un cadeau de mariage que Cersei ne pourra pas refuser. Se pourrait-il qu’il s’agisse de « Dompte-Dragon », une corne légendaire permettant de contrôler les dragons, qu’Euron possède dans les livres de George R. R. Martin ? Voilà qui rebattrait les cartes, et rendrait la confrontation entre les deux prétendantes au Trône de Fer plus équitable.

ep61-ss01-1920

Ailleurs à Westeros…

A Villevieille, Samwell Tarly parvient – malgré les tâches domestiques qu’il se voit confier – à pénétrer dans la section de la bibliothèque réservée aux mestres. Il y trouve notamment un livre indiquant la présence de gisements de verredragon sous la forteresse de Peyredragon… où justement Daenerys débarque à la fin de l’épisode. Voilà qui intéressera sûrement Jon, et l’amènera à chercher une alliance avec sa tante (bien qu’il ne connaisse pas encore son ascendance) : pas sûr cependant que cette dernière soit prête à mettre de côté ses velléités de conquête pour le rejoindre dans la guerre contre les marcheurs blancs.

GoT-Sn7_FirstLook_04


Nos moments préférés…

Le plus badass

Arya nous avait déjà offert une scène mémorable l’année dernière, au cours de laquelle  elle servait à Walder Frey son propre fils dans une tourte avant de l’égorger, et là encore sa vengeance ne semble avoir aucune limite. « Dites-leur que l’hiver est venu pour la maison Frey. »

1-1

Le plus amusant

Nous avons pitié du pauvre Sam, obligé de récurer les pots de chambre des mestres de la Citadelle, mais avouons-le : c’est aussi très drôle.

1-2

Le plus satisfaisant

Peyredragon mérite de nouveau son nom, et Dany est prête à reconquérir le royaume qui lui revient de droit. « Shall we begin? »

1-3


En bref…

Rien de bien nouveau dans ce Dragonstone, qui poursuit les arcs narratifs amorcés dans The Winds of Winter, et place ses pions pour cette saison qui s’annonce incroyable. Avec une longueur réduite de sept épisodes, plus le temps de traîner dans des intrigues de remplissage, même si la durée des épisodes (revue à la hausse) permet aux showrunners de garder un rythme digeste malgré tout. Quant à moi je vous donne rendez-vous la semaine prochaine, pour un nouveau Game of Reviews depuis la Terre-du-Milieu !

Compteur de morts : 54






Tom Février
Etudiant en double cursus "Sciences et sciences sociales" à Sciences Po Paris et à l'Université Pierre et Marie Curie. Passionné de politique et de nouvelles technologies.




Previous Post

Simone Veil est morte : Histoire nécessaire et luttes éternelles

Next Post

Game of Reviews #12 : Stormborn





0 Comment


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


More Story

Simone Veil est morte : Histoire nécessaire et luttes éternelles

Simone Veil est morte à l’âge de 89 ans ce vendredi 30 juin 2017. La vie politique et la société française perdent...

1 July 2017
UA-37872174-1
Tu aimes cet article ?
Tu aimes cet article ?
N'hésite pas à nous rejoindre sur les réseaux sociaux !
Faceboook
Twitter