Salut ! Salut !

Game of Reviews #17 : The Dragon and the Wolf

Récents / 31 août 2017

Beyond the Wall nous avait laissés sur une vision terrifiante : celle du Roi de la Nuit transformant Viserion en dragon de glace. Pour le dernier épisode de cette courte saison, HBO nous offre ni plus ni moins que 81 minutes d’action et de révélations en tous genres. Prêts pour cette dernière review de 2017 ? C’est parti.


Que se passe-t-il ?

A Port-Réal

C’est en effet à la capitale que la quasi-totalité de nos héros se retrouvent, pour un grand rassemblement dans les ruines de Fossedragon. Un lieu hautement symbolique, puisque la construction de cette forteresse, où étaient emprisonnés les dragons, marque le déclin de la maison Targaryen. Ce rassemblement est propice à de nombreuses retrouvailles : Tyrion et Podrick, Brienne et Jaime, mais aussi Theon et son oncle Euron, ainsi que la réunion tant attendue entre le Limier et la Montagne. Toutefois pas de Cleganebowl en vue, il semblerait qu’il nous faille attendre la saison 8 pour enfin voir l’affrontement entre les deux frères.

Cersei semble sceptique vis-à-vis de l’existence de l’armée des morts, mais le spécimen ramené par Jon et sa compagnie la convainc de joindre ses forces aux leurs… à condition que le Roi du Nord plie le genou, ce que ce dernier refuse de faire par allégeance à Daenerys. Il faut toute l’adresse de Tyrion pour ramener la reine à la table des négociations, et qu’elle accepte de coopérer sans aucune compensation.

Ou du moins Cersei le fait-elle croire, car, comme elle l’explique à Jaime, elle n’a nullement l’intention de prendre part dans la guerre contre l’hiver, préférant consolider ses positions avec l’appui de la Compagnie Dorée, une armée de mercenaires à Essos, qu’Euron Greyjoy est parti engager avec l’or des Tyrell. Sachant que la Compagnie dispose selon la légende d’éléphants armés, cela nous laisse augurer de combats épiques dans la saison 8, à l’image de la bataille finale du Retour du Roi.

ep67-ss07-1920

A Winterfell

Lord Baelish parvient à convaincre Sansa de faire exécuter sa sœur pour trahison. Mais – coup de théâtre ! – c’est finalement Littlefinger qui est condamné pour ses crimes, que les trois frère et sœurs Stark rappellent à l’assistance : la mort de Jon et de Lysa Arryn, la trahison de leur père Ned, et la responsabilité de la guerre entre les Stark et les Lannister.  Petyr Baelish est finalement exécuté par Arya, la gorge tranchée par son propre poignard.

Sam, de retour de Villevieille, a ensuite une entrevue avec Bran, et les deux hommes se partagent alors leurs connaissances. En effet, si le jeune Stark est au courant de l’ascendance de Jon, il ne savait pas que Rhaegar Targaryen (le père de Jon, donc) avait contracté un mariage en secret avec Lyanna Stark, ce qui fait du Roi du Nord non un bâtard, mais l’héritier légitime du Trône du Fer. Au son d’une magnifique composition de Ramin Djawadi, Bran assiste au mariage, et apprend le véritable nom de Jon : Aegon Targaryen, comme jadis le conquérant de Westeros. L’union du dragon et du loup, qui donne son titre à l’épisode, s’incarne également dans une scène torride entre Jon et… sa tante, dans le bateau les amenant à Winterfell.

ep67-ss08-1920


Nos moments préférés…

Episode de 81 minutes oblige, voici non pas nos trois mais cinq moments en GIFs :

Le plus inattendu

« You stand accused of murder, you stand accused of treason… » Aussi jouissive que soit la mort de Littlefinger, nous regretterons sans aucun doute ce personnage, l’un des meilleurs joueurs du jeu des trônes.

7-1

Le plus réjouissant

Enfin, Jaime se décide à larguer sa psychopathe de sœur, malgré l’avertissement de cette dernière : « No one walks away from me »

7-5

Le plus drôle

Enfin une réaction sensée aux nouveaux pouvoirs de Bran…

7-2

Le plus incestueux…

… et aussi le plus attendu. Mais bon, ce n’est que sa tante, on va dire que ça passe…

7-3

Le plus terrifiant

C’est bien entendu la dernière scène de cet épisode : la chute du Mur sous les flammes bleutées d’un Viserion zombifié, et l’armée des morts marchant à l’assaut de Westeros… Aucune nouvelle de Tormund et de Béric Dondarrion, dont on ne sait s’ils ont survécu à l’assaut.

7-4


En bref…

The Dragon and the Wolf clôt en beauté une saison aux qualités indiscutables, mais étrange par bien des aspects. Si le rythme plus soutenu des événements est appréciable, il n’en demeure pas moins incohérent par rapport à la relative lenteur à laquelle nous avait habitués HBO depuis six ans. Parfois cela entache la crédibilité de la série, surtout quand des trajets prenant autrefois une saison entière sont ici l’affaire de quelques minutes.

De plus, la série souffre désormais d’une certaine prévisibilité, ce que les leaks successifs n’ont bien sûr pas arrangée. Là où Game of Thrones avait acquis sa renommée en n’hésitant pas à tuer ses protagonistes, très peu de personnages principaux perdent la vie au cours de cette septième saison (il faut dire que Cersei avait fait le ménage l’année dernière !). Ce season finale, malgré sa durée record, est donc loin d’être aussi passionnant que The Winds of Winter, qui avec son lot de révélations, sa réalisation léchée et sa musique magistrale, reste à ce jour le meilleur épisode de la série selon moi.

Espérons que la saison 8 corrigera ces quelques problèmes, pour nous offrir une conclusion digne de la série la plus ambitieuse de notre génération. Hélas, cette saison 8 ne devrait pas arriver avant le printemps… 2019. Mais rassurez-vous, Game of Reviews sera bien entendu de retour pour vous faire vivre l’affrontement final entre la Glace et le Feu. Valar dohaeris.

Compteur de morts : 1983


Retrouvez toutes les reviews de cette saison 7 :






Tom Février
Etudiant en double cursus "Sciences et sciences sociales" à Sciences Po Paris et à l'Université Pierre et Marie Curie. Passionné de politique et de nouvelles technologies.




Previous Post

Musilac 2017 : Le Débrief!





0 Comment


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


More Story

Musilac 2017 : Le Débrief!

La première fois à Musilac, c'est toujours (un peu) impressionnant. Lorsqu'on arrive à Aix Les Bains, on est tout de suite...

25 August 2017
UA-37872174-1
Tu aimes cet article ?
Tu aimes cet article ?
N'hésite pas à nous rejoindre sur les réseaux sociaux !
Faceboook
Twitter