NEWSYOUNG
Now Reading:

Immersion avec l’équipe cycliste Sojasun. (Épisode 3/4)

Immersion avec l’équipe cycliste Sojasun. (Épisode 3/4)

« Les nuits sont fraiches en ce moment, cela permet d’être bien reposé avant la grosse étape d’aujourd’hui ». Le regard encore un peu embrumé, Maxime Médérel se présente dans le hall de l’hôtel où il est logé avec l’équipe, bien que sa résidence personnelle ne se trouve qu’à quelques kilomètres d’ici. Le petit déjeuner qu’il s’apprête à engloutir est en général toujours le même : pain, beurre, miel, un bol de thé vert et un autre rempli de Spordej (petite préférence pour le goût vanille-noix de pécan) et une boisson à base de Soja fournie par le sponsor principal de l’équipe. Maxime confie qu’il est très rare qu’il mange des féculents le matin, y compris sur les étapes difficiles du Tour de France auquel il a pris part au mois de Juillet dernier.

Après une heure de transfert en bus vers le départ du jour, le coureur Ambazacois descend une petite demi-heure avant le départ, profitant de la présence de ses parents et de quelques-uns de ses plus fidèles supporters qui l’attendent au pied du bus pour emmagasiner une dernière dose d’énergie avant de s’élancer pour 182 kilomètres à travers la compagne corrézienne. Au passage au ravitaillement sur les coups de 15 heures, Maxime semble encore frais avant d’aborder les dernières difficultés du parcours. Toutefois, quand il franchit la ligne deux heures plus tard, c’est un homme émoussé « par la chaleur et aussi car ça roule vraiment fort pour une course de reprise » qui s’empresse de répondre aux sollicitations des radios locales et qui monte ensuite se rafraichir dans le bus de l’équipe.

Les traits tirés après l'étape.

« Le meilleur moment de la journée »

Arrivé à 19h00 avec ses compagnons, il monte directement en salle de massage ou l’attend Florent Serré, l’un des trois membres du staff chargés de masser les coureurs sur le Tour du Limousin. Maxime avoue volontiers que les assistants peuvent devenir de vrais confidents « comme lors du Tour de France où on passe 3 semaines ensembles, dans les bons comme les mauvais moments ». Si l’homme apprécie énormément la structure Sojasun qui sait allier aussi bien le côté familial qu’il recherchait, que la rigueur du professionnalisme ; il n’oublie pas pour autant d’où il vient : « Je dois tout à Stéphane Javalet, manager chez Auber 93 qui m’a donné ma chance il y une dizaine d’années. C’est grâce à lui que j’ai pu mettre un pied dans le monde professionnel et je lui en serai toujours reconnaissant ! Après, le cadre proposé chez Sojasun est tout autre … Le matériel comme le travail du staff, tout est tourné vers l’optimisation de nos performances. C’est ainsi qu’avec mon entraineur (Jean-Baptiste Quiclet, NDLR) j’ai pu améliorer mes qualités de grimpeur et décrocher ma sélection pour le Tour de France ! J’espère par ailleurs que Théo Vimpère, (jeune limousin très prometteur qu’il suit depuis ses débuts) connaitra lui aussi, après son passage chez Auber 93, la chance d’accéder à une structure plus importante, et l’élève dépassera à coup sûr le maitre (sourire malicieux) ! »
La séance a débuté depuis environ 30 minutes et Florent, le seul kiné professionnel présent sur la course pour l’équipe, s’affère à détendre les ischios et les fessiers de Maxime, qui confie que « Là, c’est le meilleur moment du massage ! J’ai tendance à beaucoup solliciter ces groupes musculaires et après des étapes dures comme celle d’aujourd’hui, ça pique un peu … Mais bon, quand on galère sur le vélo, on pense au massage qui nous attend le soir, et ça repart (rires) ! ».

Une fois le massage terminé, le grimpeur de chez Sojasun prends le temps d’appeler ses proches (la veille, on avait même pu assister à une scène assez drôle quand il avait appelé sa femme pour qu’elle vienne le dépanner … en dentifrice « les avantages d’avoir la maison pas loin de l’hôtel, et une femme très disponible ! »). Il dine ensuite aux environs de 20h45 – 21h00 avec les autres coureurs puis ne tarde pas à se coucher, histoire de pouvoir recharger les batteries à fond avant la dernière étape de « son » Tour …

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.