NEWSYOUNG
Now Reading:

J’ai testé pour vous : leboncoin.fr

J’ai testé pour vous : leboncoin.fr

Septembre est un mois qui me trouve pleine de bonnes résolutions. Comme beaucoup d’entre nous, je souhaite aborder cette rentrée avec en tête « Tabula rasa ». Et là, vous vous questionnez : elle veut se mettre à la cuisine indienne ? Non, c’est un concept philosophique. Une recette pas forcément digeste. Alors pour faire plus simple, disons que je veux faire le vide pour mieux recommencer. Les vacances d’été ont déjà commencé ce travail car elles ont mis à sec mon compte bancaire qui aujourd’hui crie famine. Le retour à « l’home sweet home » me pose en face d’une réalité encombrante : où vais-je ranger ces sublimes souvenirs de vacances que mes parents ont eu la générosité exquise de me rapporter ? Où ?

J’arpente chaque pièce à la recherche d’une petite place et, force est de constater que de la place, il n’y en a pas. Je note au passage que je possède déjà un tas de souvenirs tous aussi exquis que ceux que je viens de recevoir et mon petit doigt me dit « il ne faut pas vivre dans le passé » et de lui répondre : « c’est sûr, tu as bien raison » et lui d’ajouter : «  j’ai la solution : leboncoin.fr. » Comme ça, si on vous demande, vous direz que c’est mon petit doigt qui me l’a dit.

LEBONCOIN, une idée française

Leboncoin est un site français de petites annonces gratuites. Il permet de mettre en vente et d’acheter toutes sortes de choses en passant une simple annonce gratuite. Son concept novateur étant : « la bonne affaire est au coin de la rue ! ». Ça tombe bien, l’immeuble où j’habite est un immeuble d’angle. Ma décision est prise, je vais mettre en vente des objets sur leboncoin.fr. Pour me refaire.

J’observe alors chaque objet qui m’entoure avec une nouvelle attention. Je les vois avec un nouveau potentiel, et surtout avec une étiquette de prix. Quel objet choisir ? Quel prix fixer ? (cette question paraît anodine, en fait elle est idiote car le prix est toujours renégocié).

Je surfe alors sur le site d’annonce et je m’aperçois que tout se vend. Ou plutôt, que toutes sortes de choses sont mises en vente. Les dollars se dessinent sur mes pupilles soudainement dilatées. J’ai une fortune qui dort dans mon salon, mes placards, mon dressing… Bref, je suis l’heureuse détentrice d’objets à forte valeur marchande. Je suis prête à me séparer de ces biens terrestres pour m’approcher du bien-être que procurent les biens spirituels. « Ah ! ». Mon petit doigt me dit « L’argent n’est pas un bien spirituel. » Moi : « ah bon ?! Pourtant nous lui vouons bien un culte ? ». Et lui de me parler de vœu de pauvreté et de conversion des mœurs. Moi : « Quoi ça ? Des mœurs ? Je vais convertir mes objets en monnaie sonnante et trébuchante plutôt. » Lui de se raidir et moi de mettre ma main dans ma poche.

LEBONCOIN, des trésors à découvrir

Après une longue réflexion sur le choix des premiers objets à mettre en vente, me voilà en pleine rédaction sur les avantages d’un presse-ail dans la réalisation d’une ratatouille, l’incontournable nécessité de détenir des presses livres sculptés en polystyrène et l’obligation pour toutes les fashion victim de posséder une jupe crayon qui fera d’elles des passantes aux petits pas chorégraphiés. J’enchaine avec les clichés de ces sublimes articles en prenant soin de les mettre en valeur et je finis par envier les fabricants de catalogue de VPC. Ça y est mes annonces sont postées. Je reçois quelques heures plus tard des notifications qui me félicitent pour ces mises en vente et m’informent que ça y est, le monde entier et surtout les habitants de mon quartier ont enfin la chance de pouvoir acquérir ces trésors que j’ai mis à leur disposition. Je crois répondre par email « Je vous en prie, vous me gênez. », mais je vois qu’il s’agit d’une adresse seulement émettrice et qui donc, jamais ne reçoit. Ils sont comme ça au boncoin.fr, ils donnent sans attendre de retour. C’est beau, j’me dis.

LEBONCOIN, pour vendre, il faut négocier

Les heures passent. Comme l’été jouent les prolongations, je me console en me disant que le mauvais temps annoncé pour le week-end sera mon allié pour épuiser mon stock. Point d’email. Un texto me renvoyant vers un numéro en 0800 quelque chose et m’indiquant qu’à ce numéro, ils en veulent bien de mon presse-ail. Je fais le calcul entre le prix du presse-ail 3€ et le prix de l’appel à 0,80 € la minute. Pour le peu qu’on me demande des détails techniques sur le positionnement de la gousse dans l’axe, ça ne vaut pas le coup que j’appelle. Je suis déçue mais je tiens bon.

Lundi matin, joie, un email :

« Votre apareil de couisine nomméz presse-ail m’inttéressent, pouvons-nus nous rencontrer cet après-midis chez Vous ?

PS : ne mangez pâs d’ail avant nottre renconttre SVP. »

J’avoue que j’hésite, j’ai tellement hâte de réaliser ma première vente !!! Tant pis, je me ferai un steack sans ail ce midi.  Je commence alors à répondre à mon interlocuteur quand je relis à haute voix son pseudonyme : JHCPlanQ… Jeune Homme cherche… Oh mon dieu !

10 jours plus tard, je reçois enfin un appel sérieux :

–          Bonjour, le presse-ail, il est toujours disponible ? »

–          Euh.. oui

–          Ce soir, angle Rue de la Bourse, Rue des Supplices, 20H, c’est bon pour vous ?

–          Oui

–          Vous voulez du cash ?

–          Ben c’est-à-dire que le presse ail est à 3 €…

–          Ok, du cash alors. A ce soir

…Bip bip bip

Le soir venu en lieu et place.

–          C’est vous le presse-ail ?

–          Oui, tenez.

–          Mais il a déjà servi ?!

–          Euh ben .. oui !

–          Je vous en donne 2 euros alors, à prendre ou à laisser hein !

–          …Bon ben ok

–          Vous avez la monnaie sur 10 € ?

J’ai vendu mon presse-ail 2 euros et je suis rentrée chez moi. J’ai ouvert leboncoin.fr, je me suis connectée à mon compte… et j’ai supprimé mes articles en vente. Comme j’avais fait un tri de ces objets à mettre en vente, je les ai mis dans un carton et je les ai portés dans un de ces centres où la revente ne sert pas qu’à renflouer des comptes de vacanciers dépensiers.

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.