NEWSYOUNG.FR
Now Reading:

Le phénomène Apple

Le phénomène Apple

File d’attente interminable, bousculade, cris de victoire. Non, ce n’est ni le premier jour des soldes, ni l’arrivée d’une star internationale en France. Ce vendredi 19 septembre 2014, Apple commercialisait son tout dernier bijou (vu son prix, oui, c’est un bijou) : l’iPhone 6.

Cependant, avant d’arriver à niveau de technologie aussi performant, l’entreprise a parcouru un bon bout de chemin. C’est en effet en 1976, il y a 38 ans, que Steve Jobs et Steve Wozniak fondent Apple, alors que l’un travaille chez Atari et l’autre chez HP. Face au refus de Hewlett Packard de produire et vendre l’invention de Wozniak, les deux hommes commercialisent eux même l’Apple I. Le premier succès d’une très longue série.
En 1985, Apple va mal. On assiste à une lutte de pouvoir, qui se terminera par la démission de Wozniak et le licenciement de Jobs, par John Sculley, qui avait été embauché par Steve Jobs lui-même.

Au milieu des années 90, le génie Jobs revient chez Apple en tant que conseiller du président, et est rapidement nommé PDG du groupe. Le chef reprend alors les commandes, et le groupe retrouve aussitôt des couleurs. Quelques mois après, l’iMac connaîtra un succès fulgurant, tout comme l’iBook. Jobs mise désormais sur des produits à la ligne épurée, et ça marche. Mais Apple ne s’arrête pas là. Depuis 2001, la firme américaine s’est implantée sur tous les marchés: la musique, la téléphonie mobile, et même dernièrement, celui de la montre, avec l’iWatch.

Cependant, la sortie de l’iPhone 6 en laisse certains perplexes. « Trop grand », « trop cher » ou encore « trop encombrant », le nouveau smartphone est trop « trop ». Et à la vue des dimensions de ce nouvel iPhone, on se demande vraiment s’il peut être qualifié de téléphone : avec ses 13 cm sur 6, difficile de le glisser facilement dans sa poche. Certains ont tenté l’expérience, et on eu la mauvaise surprise de voir que leur nouveau joujou était tout déformé.

Ce n’est pas la première fois qu’un produit Apple est victime de polémique. L’iPhone 4, à sa sortie, avait défrayé la chronique. Les premiers acheteurs se plaignaient d’une perte de réseau lorsque la tenue du terminal à la main faisait pont entre les antennes GSM et Wi-Fi. Deux ans plus tard, nouveau scandale. La nouvelle application de cartographie d’Apple regorge d’erreurs. Cependant, années après années, les produits de la firme américaine plaisent toujours autant.

Mais la vraie question reste : Est-il vraiment raisonnable de payer un tel prix, pour un téléphone aux multiples contraintes ? Il en faudra surement plus pour rebuter les fanatiques de la pomme, déjà plus de 500 millions à être détenteurs d’un iPhone depuis 2007, dont plus de 10 millions ayant déjà l’iPhone 6 entre les mains.

« Quand on aime, on ne compte pas ». Il semble que ce dicton soit le favori des Apple Addict.

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.