NEWSYOUNG
Now Reading:

Le smartphone, démultiplicateur d’émotions

Le smartphone, démultiplicateur d’émotions

Aujourd’hui est une journée portes ouvertes. Je précise, une journée où j’enfonce les portes ouvertes. Les Smartphone ont changé nos vies… et bien sûr la manière dont nous communiquons. Il reste cependant quelques personnes insensibles à ces nouveaux outils mais ils se font rares. Comme les dinosaures, ces êtres vertébrés sont amenés à disparaître car ils n’auront pas su s’adapter. Car oui, même l’amour a été changé par le développement des Smartphones, pour le meilleur et pour le pire. Comment communiquer son amour pour autrui de nos jours ? Démonstration.

L’amour « Post-Troubadour »

Notez que je vous épargne le temps où on utilisait les pigeons, et ce, uniquement car ces volatiles n’ont même pas eu le charisme suffisant pour être repris en tant que logo par le puissant réseau social Twitter.

Les moyens de communication usuels sont donc dépassés. Je parle d’écrire une lettre sur du papier puis l’envoyer par la Poste et aussi en choisir le délai de livraison (qui reste à titre indicatif). Déterminer si c’est une « lettre prioritaire », un « ecopli » ou une « lettre verte ». Bon, aujourd’hui, de prime abord, une lettre « verte » serait plutôt un email, une lettre électronique quoi. Ouh ! Mais j’entends gronder les écologistes. Je les vois déjà pointer du doigt mes empreintes carbones à côté de celles des dinosaures. Ont-ils tort ou raison ? Bref, ce n’est pas le propos. Ecrire une lettre aujourd’hui, c’est aussi la recevoir dans un délai qui fait fi de l’urgence de l’information. Ecrire une lettre aujourd’hui, c’est accepter de mettre un frein à la divulgation urgente de données non confidentielles. C’est l’éloge de la lenteur. Ecrire une lettre aujourd’hui, ce doit être une lettre d’amour qui dure plus que quatre petits jours. Pour écrire une lettre aujourd’hui, il faut être sûr de ses sentiments et accepter d’attendre qu’ils soient révélés à J+2, à titre indicatif.

Non mais, pourquoi attendre aussi longtemps ?! L’amour, ça n’attend pas ! C’est ce que l’inventeur du Smartphone a dû se dire…

Le Smartphone, le téléphone intelligent

Oui mais voilà, parler d’amour, ce n’est pas donner à tout le monde. Trouver les mots pour le dire et sans faute d’orthographe, c’est même compliqué.

Ce qu’il y de bien avec les Smartphones, c’est qu’il s’agit de téléphones intelligents. Et vous savez ce qu’il y a de mieux encore ? C’est que nul n’est besoin de l’être, intelligent, pour les utiliser.

C’est bien là qu’est la malice. Enfin, comme l’amour triomphe à la fin, on ne dira rien. Voici donc pour vous les nouveaux moyens de communiquer votre amour parmi un choix subjectif d’applications :

– Avec votre opérateur téléphonique, exemple : « JTM »,

Le plus : sobre, efficace, une communication qui va droit au but

Le moins : c’est un peu court jeune homme, sans aller dans la tirade, dire je t’aime en trois lettres… cela rappelle le mot SOT

– Avec Twitter, en 140 caractères, exemple : « @ToiMonAmour je t’aime le lundi, je t’aime le mardi, je t’aime le mercredi, je t’aime le jeudi, je t’aime le vendredi, je t’aime le samedi »

Le plus : possibilité de « Retwitté » à l’infini cette déclaration sans avoir à la réécrire

Le moins : 140 caractères c’est court, le dimanche du coup c’est repos…

– Avec Facebook, exemple : « un Like »

Le plus : on peut rencontrer l’amour partout. Sur le bord de la route, avec le pouce tendu… L’amour c’est l’aventure

Le moins : l’amour est aveugle certes, mais les signes de la main, c’est pas pour les sourds ?

– Avec Instagram, exemple : une photo de la douce et un filtre d’amour

Le plus : le filtre d’amour et le « comment gommer les défauts »

Le moins : le filtre d’amour et le  « tu m’aimes pas comment que j’suis ! »

Avec Snapchat, exemple : « tu les as vu mes obus »

Le plus : un aperçu rapide d’arguments solides

Le moins : la capture d’écran

– Avec Vine, exemple : une suite de photos comment autant de promesses en 6 secondes

Le plus : la rapidité de la séquence peut permettre d’intégrer une image subliminale…

Le moins : la rapidité de la séquence peut révéler des troubles psychiques jusqu’alors inconnus

Le Smartphone, la boule à facettes des sentiments

Vous l’aurez compris, je me moque.

Les Smartphones ont l’intelligence de laisser une place à des formes d’expression qui n’avaient jamais vu le jour jusque là.

C’est une catharsis. Ils permettent ainsi de déployer la palette de ses sentiments pour le plus grand bien de l’humanité. Ou d’en faire résonner le cruel vide de sens ?

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.