Salut ! Salut !

Les Césars ou le grand rendez-vous du cinéma français

Culture / 16 décembre 2014

La nouvelle est tombée ce vendredi 12 décembre. Edouard Bear animera la quarantième édition de la Cérémonie des Césars qui récompense chaque année de nombreux professionnels du septième art.

L’acteur replacera le 20 février prochain Laurent Lafitte, initialement nommé maitre de cérémonie de cette cuvée 2015. En effet, le pensionnaire de la Comédie-Française, en tournage à cette date, avant renoncé à l’animation de cet événement début décembre.
A noter qu’Edouard Bear se glissera de nouveau dans le costume de présentateur qu’il avait déjà endossé en 2001.

En 1975, Georges Cravenne créa l’Académie des arts et techniques du cinéma et les trophées qu’elle attribue, dénommés « Césars ». Ainsi, le premier maitre de cérémonie du même nom fut Jean Gabin le 3 avril 1976.
Edouard Bear succèdera donc à Cécile de France, animatrice de la cérémonie 2013. Selon des bruits de couloir, la tache serait ardue. Cependant, ceci ne semble pas décourager certaines personnalités, à l’instar de Stéphane de Groodt. Le comédien et humoriste belge s’est récemment déclaré intéressé par l’éventualité de présenter cette soirée, si une telle proposition lui était faite.

Entre janvier et août 2014, les salles obscures ont attiré de nombreux visiteurs (142,11 millions d’entrées vendues contre 124,2 millions en 2013). L’important succès de films tels que « Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu » et « Lucy » a largement contribué à cette augmentation significative.

Les nouvelles technologies et l’avènement du streaming ne sont donc pas parvenus à faire déserter les spectateurs du cinéma en tant que lieu de projection.

 
Des souvenirs impérissables
 

Les Césars et donc a fortiori le cinéma sont encore aujourd’hui un grand rendez-vous pour les cinéphiles, mais aussi pour ceux qui le sont moins.
En effet, nombreuses sont les anecdotes qui, en plus des récompenses, marquent cette cérémonie.
Oui, parce que les Césars c’est le discours d’Annie Girardot recevant le César de la meilleure actrice dans un second rôle en 1996 : « Je ne sais pas si j’ai manqué au cinéma français, mais à moi le cinéma a manqué. Follement. Éperdument. Douloureusement. Votre amour me fait penser que peut-être, je dis bien peut-être, je ne suis pas encore tout à fait morte. »
Les Césars c’est aussi Jamel Debbouze et Adriana Karembeu en 1999 et une cérémonie bloquée par des intermittents du spectacle en 2006.
Les Césars, c’est Valérie Lemercier réalisant la chorégraphie de Rabbi Jacob et Alain Delon déclarant son amour à Romy Schneider en 2007.
Les Césars c’est Sean Penn qui embrasse Florence Foresti, c’est Emma Thompson qui monte sur scène aider Julie Ferrier et son décolleté, c’est Emmanuelle Riva qui reçoit le César de la meilleure actrice à 85 ans.

Oui, les Césars, c’est du rire, des larmes, de l’émotion, de la reconnaissance pour le travail des grands professionnels du cinéma et plus encore.

En 2013, Guillaume Gallienne remporta 4 Césars lors de cette seule cérémonie (meilleur premier film, meilleure adaptation, meilleur acteur et meilleur film), une première en 39 ans.
Quelle oeuvre succédera donc à « Guillaume et les garçons à table » en tant que meilleur film ? Réponse le 20 février 2015.


Étiquettes : , ,



Juliette Boulay




Previous Post

[Une semaine de sport] : Le cauchemar du PSG

Next Post

Corée du Nord : menace imminente ?





You might also like



0 Comment


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


More Story

[Une semaine de sport] : Le cauchemar du PSG

Cette semaine de sport fut rythmée par le ballon rond, entre Coupe d'Europe et Championnat, il ne reste que peu de place...

16 December 2014
UA-37872174-1
Tu aimes cet article ?
Tu aimes cet article ?
N'hésite pas à nous rejoindre sur les réseaux sociaux !
Faceboook
Twitter