NEWSYOUNG
Now Reading:

Live Report : Otzeki à la Maroquinerie

Live Report : Otzeki à la Maroquinerie

Otzeki, c’est l’histoire d’un duo composé de Mike Sharp et Joel Roberts, tous les deux britanniques, cousins, et basés à Londres.
Otzeki, c’est musicalement un savant mélange de sonorités qui se situent entre The XX, Glass Animals, et Her.
Ce mercredi 5 décembre, et en guise de clôture de leur tournée européenne, ils étaient à la Maroquinerie pour un concert à guichets fermés. C’est parti pour le live-report de cette soirée exceptionnelle. Photos: Coline Beulin

Leur tout premier album «Binary Childhood» est sorti en avril dernier, se situant entre la pop alternative anglaise et l’expérimentation électronique. Un morceau tel que «True Love» dure près de 9 minutes et passe à travers plusieurs phases qui vont démontrer la recherche instrumentale très poussée du duo.

Mais ce n’est pas tout, ce qui surprend le plus en live, c’est l’interprétation de certains titres où l’on découvre une voix puissante, violente, se mêlant à des paroles parfois crues.

«The place you least expected me to be, breaking through your basement window, I’m outside your room, I can hear you breathe…»

Ce qui se démarque, sur scène, au delà des basses puissantes des claviers de Joel, c’est toute l’énergie qui se dégage, de la prestance de Mike, qui va en adéquation avec cette «enfance binaire» qu’il nous dépeint. Le regard noir porté sur le public, le chanteur d’Otzeki fait la démonstration d’une voix tantôt douce, fragile, à celle d’un cri de douleur, d’une catharsis.

Le personnage se tiraille entre plusieurs émotions antagonistes, captive le public. Les bouteilles d’eau mis à sa disposition serviront soit à arroser le public, ou finiront sur lui-même tel un rite initiatique, allant même jusqu’à saboter accidentellement son matériel : Dans l’exubérance, la guitare électrique au son si particulier n’a pas supporté les frasques de son propriétaire.

Un rappel donc, mais pas d’encore, remplacé par de nombreux applaudissements. Il faut dire qu’on avait rarement vu une performance aussi prenante et chargée en émotions, dans une salle comble. Le public aura eu l’occasion de les voir de (très) près, les concerts d’Otzeki se déroulant à moitié dans le public, le duo n’appréciant pas la distance entre la fosse et la scène, pour notre plus grand bonheur.

On vous encourage vivement à aller découvrir ce groupe en attendant la saison des festivals, d’ici là, leur album est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légales.
À noter également la sortie d’un EP de remix, dispo dès le 12 décembre et dont voici la cover en exclusivité!

Share This Articles
Written by

Étudiant en Communication et Journalisme × founder Newsyoung.fr Sur Twitter : @florentderue

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.