NEWSYOUNG
Now Reading:

Mayweather, vainqueur sous les sifflets

Mayweather, vainqueur sous les sifflets

Le combat du siècle. Au MGM Grand de Los Angeles se déroulait samedi 2 mai ce qui devait devenir le plus grand combat de boxe des dernières années, opposant le géant mais non moins mégalomane Floyd Mayweather au vif philippin Manny Pacquiao.

Le teasing du combat aura duré quelques mois, le billet d’entrée aura coûté au minimum 1500 dollars et le droit de voir le combat en direct sur Internet se monnayait 90 dollars. En bref, ce combat était celui de la démesure, censé réconcilier le monde avec la boxe, un sport en constant ralentissement depuis quelques années.

Pour les Français amateur de boxe, il fallait veiller jusqu’à trois heures du matin pour assister au combat tant attendu. Pour ceux qui auront fait une nuit blanche, le combat aura finalement été légèrement décevant. Si l’adage sportif dit que « l’enjeu prend souvent le pas sur le jeu », l’exemple du samedi 2 mai est intéressant. Si le spectacle proposé n’a pas été enthousiasmant en tous points, le combat a finalement ressemblé à ce que l’on prédisait : un Mayweather défensif mais très précis dans ses coups face à un Pacquiao ayant du mal à faire le jeu face à l’homme toujours invaincu en 48 combats.

Si de nombreux observateurs ont été déçus, le combat a tout de même été loin de faire « pschitt », il a duré les douze rounds maximum avant de voir les juges donner vainqueur le géant américain « Money » Mayweather, sous le sifflets nourris d’un public déçu de l’Américain, qui a été loin d’être flamboyant sur ses terres pour ce combat.

Seulement, le désormais champion du monde des poids welter a toujours procédé ainsi. Reculant, sur la défensive et assénant des coups extrêmement précis à son adversaire. Paie-t-il toute la médiatisation autour de ce combat ? Toujours est-il que le public aurait préféré voir Pacquiao triompher. Le Philippin n’a pas réussi a faire pleuvoir les coups mais a tout de même asséné de jolis coups par séquence, trop rarement malheureusement pour les juges et le public, qui n’aura eu de cesse d’encourager Pacquiao. Son relatif attentisme aura permis à Mayweather de rester invaincu, devenant champion WBO, WBA et WBC.

Si la décision de donner la victoire à un Mayweather défensif était déjà discutable, le nombre de points accordé par  les juges l’est encore plus. Si deux d’entre eux ont été raisonnables en accordant un 116-112 pour l’Américain, le troisième a été moins partial en donnant un 118-110 au futur vainqueur. Cela fait partie de l’incertitude de la décision arbitrale dans laboxe, sport dans lequel il vaut mieux mettre K.O son adversaire dans le temps imparti, le regretté Alexis Vastine l’aura bien compris à son dépend.

Finalement, si le combat a pu logiquement en décevoir certains, avec deux boxeurs empruntés par l’enjeu, c’est somme toute ce qui était attendu, mais pas forcément espéré, qui s’est déroulé à Los Angeles entre les deux plus grands boxeurs de notre époque. La boxe n’en ressort pas forcément grandie.

Share This Articles
Written by

Etudiant en information-communication|Rédacteur sur l'actualité sportive, sport-business

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.