NEWSYOUNG
Now Reading:

Mustang ne triche pas

Mustang ne triche pas

     C’est un groupe au coeur regonflé par la foule survoltée du « Père noël est-il un rockeur ? » à Lille que je retrouve en loges. Rémi, Jean et Johan ont sorti leur dernier album « Écran total » cette année et le jouent le diable au corps.

Comment ça se passe pour vous depuis la sortie de votre album?

      «Ça se passe très mal pour nous, en vrai. Pour être très honnête, on a du mal à avoir des dates. On vend pas de disques mais on continue à donner le meilleur sur scène. Le plus gros problème pour nous c’est de ne pas faire de concerts. Vendre des disques à la rigueur, c’est secondaire. C’est ce qui nous manque le plus, d’autant qu’avec l’album précédent on avait eu une belle tournée. Mais, on a la chance d’avoir une certaine base de fans qui nous soutient. Ça fait plaisir à voir.»

Quand vous pensez à votre toute première scène, vous voyez quoi?

     «On était très inhibé auparavant, et on avait une mauvaise réputation parce qu’on avait planté des concerts ou parce qu’on manquait d’expérience. On s’est repris en main. C’est très important de donner du plaisir aux gens. Au début, on était raides comme des piquets. Petit à petit on s’est mis à travailler sur ça, à se lâcher.»

Vos deux premiers albums ont été exportés au Japon. Vous avez joué au Fuji Rock Festival. Qu’est ce que ça a changé pour vous ?

     « Au Fuji Rock, c’était incroyable. On a joué devant 5000 personnes. Les gens étaient à fond. Ils n’arrêtaient pas de danser. Ça nous a vachement déridés. Ils nous ont envoyé tellement d’énergie qu’on ne pouvait que leur rendre! »

Jean, Rémi et Johan du groupe Mustang

Jean, Rémi et Johan du groupe Mustang

Vous prenez plus de plaisir maintenant?

     Jean : « Ce soir, c’était énorme! Parfois, j’ai eu les «poils»! C’est ce qu’on préfère en tant que musiciens d’être sur scène.

     Johan : C’est surtout que pour notre dernier album «Écran total» on a passé plus de temps en studio, à réfléchir aux arrangements, etc… On était impatient de voir les réactions du public. Quand t’es en studio, t’as pas d’applaudissements. »

Jean, chanteur du groupe Mustang

Jean, chanteur du groupe Mustang

Quels sont vos projets pour la future année?

     « Écrire des titres et surtout réfléchir à un nouvel angle musical. Ça fait trois albums qu’on fait sur la même lancée. Après, au niveau des paroles ça paraît noir mais parce que la vie l’est. Beaucoup de nos chansons parlent d’amours déçus. On les traite avec humour aussi. »

Pourquoi vous ressentez le besoin de changer votre démarche ?

     « On a toujours été source de malentendus. Les gens nous voient souvent comme un groupe de pur revival alors qu’on a toujours utilisé des synthétiseurs. On travaille avec des influences mélangées. On a été vendu avec des photos de petits voyous des années 50. Ce qui était plutôt cool mais peut être une mauvaise idée rétrospectivement. Y a des groupes qui trouvent un axe clair pour se vendre. C’est ça aussi la musique. Il faut se vendre et c’est de ça que parle le titre «Le sens des affaires».

     Sur scène, on peut convaincre les gens. Le problème est encore de parvenir à la scène. L’important dans le milieu du disque c’est qu’on soit entendu à la radio, etc.. C’est tout ce qui se passe avant qui permet de pouvoir jouer sur scène.»

Le mot de la fin ?

     « On ne triche pas. Et on passe lundi 24 novembre 2014 au point éphémère. »

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.