NEWSYOUNG
Now Reading:

Nadine Morano : « L’UDI qui fait aujourd’hui bande à part nuit aussi à nos résultats électoraux » Interview

Nadine Morano : « L’UDI qui fait aujourd’hui bande à part nuit aussi à nos résultats électoraux » Interview

Nadine Morano, candidate UMP devancée par Florian Philippot (FN) dans l’Est, réagit pour NewsYoung aux résultats de cette élection européenne.

Comment analysez-vous cette victoire historique du FN ?

Cette victoire est catastrophique pour l’image de la France ! La réalité est que les français n’en peuvent plus et que derrière le sourire de Marine Le Pen il y a la France qui souffre, la France qui est exaspérée, la France qui est en colère. C’est cela qui faut retenir. Les gens ne veulent plus de François Hollande.

Que compte faire l’UMP pour surmonter cet échec ?

Nous sommes en train de revivre un 21 avril 2002. S’il y avait des élections nationales aujourd’hui, François Hollande serait balayé au premier tour. Le message des français est clair, ils ont voté ce soir contre François Hollande et sa politique. Les électeurs n’ont pas envoyé un message pour l’Europe, ils ont envoyé un message à l’égard du Parti Socialiste. A l’UMP nous devons aussi nous remettre en question.

« Il faudra poser le problème de la fondation de l’UMP, de son existence même »

Justement, nous voyons ce soir que les avis divergent à l’UMP… Est-ce que le parti va survivre à cette épreuve ?

Il y aura un bureau politique mardi matin et je crois qu’il faudra poser le problème de la fondation de l’UMP, de son existence même qui est le rassemblement de la droite et du centre. L’UDI qui fait aujourd’hui bande à part nuit aussi à nos résultats électoraux.

Après sa tribune, Nicolas Sarkozy ne sort il pas affaibli de cette élection européenne ?

Ce n’est pas lui qui est aux manettes de l’UMP, ce n’est pas lui qui a amené une voix discordante au parti. Si Nicolas Sarkozy était là nous n’aurions pas un FN à 25%, et nous aurions sans doute l’UDI avec nous ! Nous ne serions pas partis en ordre dispersé. J’avais averti Jean-Louis Borloo sur cette question. Et je le redis aujourd’hui, Jean-Louis Borloo a gouverné avec nous, il a été aux meetings de Nicolas Sarkozy, il n’avait pas à faire bande à part ce soir.

Propos recueillis par B.GALLAND

Photo : AFP

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.