NEWSYOUNG
Now Reading:

NRA : le lobby des armes ne faiblit pas

NRA : le lobby des armes ne faiblit pas

Il y a une semaine fermait ses portes la 142ème édition de la réunion annuelle de la NRA (National Rifle Association), un des plus influents lobbies pro-armes aux Etats-Unis : 70 000 personnes étaient attendues pour ces trois jours à Houston, au Texas. Comme pour en être l’écho, le grand rassemblement a eu lieu deux semaines après la cuisante défaite de Barack Obama qui s’était heurté au rejet des mesures anti-armes par le Sénat.

Un précédent article sur le contrôle des armes l’expliquait : le 14 décembre dernier, la tuerie de l’école de Sandy Hook proche de Newton avait ravivé le débat sur le contrôle des armes. Si le président des Etats-Unis s’en était servi pour proposer de le renforcer, Wayne LaPierre, vice-président exécutif de la NRA, avait au contraire prononcé un discours en disant que « la seule chose pouvant arrêter un méchant avec une arme à feu est un gentil avec une arme à feu », ce pour quoi il avait été largement critiqué.

C’est tant à l’échelle nationale que locale que l’association, forte de 4 millions de membres, fait pression grâce à son engagement dans la vie politique et sociale. Elle finance des campagnes politiques, fait des dons aux groupes caritatifs et organise même des formations au tir pour la police.

the NRA political spending

L’investissement financier de la NRA en politique lors des élections fédérales de 2012

On comprend mieux pourquoi les sénateurs républicains et même quatre autres démocrates ont voté contre la vérification des antécédents judicaires et psychiatriques avant les achats d’armes sur internet.

Pour l’observateur français, il est difficile de comprendre le soutien au port de l’arme à feu qui est presque une institution dans la société étasunienne. Même en se plaçant de leur point de vue, il est maintenant certain que l’enjeu économique motive bien plus les actions de lobbying de la NRA que la sécurité des citoyens américains, car comment expliquer autrement le refus d’un contrôle légitime qui viendrait justement la renforcer ?

Le dernier drame en date est l’homicide involontaire d’une fillette de 2 ans par son frère, âgé de 5 ans. Mais le fusil n’était pas celui d’un de ses parents : il lui avait été offert en cadeau l’année dernière. Oui, l’armement des jeunes enfants est autorisé aux Etats-Unis et constitue même une affaire prospère. Sur le site NRA Annual Meetings and exhibits, c’est d’ailleurs toute la famille qui était invitée à participer à la conférence du week-end dernier : « Bring the whole family because with over 340,000 square feet of exhibit space, there’s something for everyone. » Edifiant. À noter que dans le pays, le nombre estimé d’armes à feu possédées par les habitants se situe entre 270 millions e t 310 millions.

La législation est plus restrictive dans le Nord-Est des Etats-Unis, mais le Sud, l’Ouest et le pays en général sont encore largement sous l’emprise de la NRA qui se bat avec autant de ferveur que Barack Obama pour défendre ses intérêts et ceux de ses alliés. Pour aucune des deux parties l’affrontement n’est clôt.

Share This Articles
Written by

Étudiante en histoire à Bordeaux. Adore être en pyjama. Newsyoung & cinéma.

1 comment

  • Pauline

    Bon article, effrayant de voir à quel point les lobbys contrôlent les politiques…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.