NEWSYOUNG.FR
Now Reading:

Photo reportage : Mondial de l’automobile 2018

Samedi dernier, se déroulait le Mondial de l’auto au Parc des expositions de Paris pour le dernier week-end du salon. Résumé non exhaustif de ce que j’y ai vu et surtout, de ce qui m’a plu – le tout accompagné de mes photos. Ne soyez pas étonnés, on va surtout parler de voitures électriques.

Copyright photos : Matthias Carpentier // Instagram @mattcxr

TESLA, OPÉRATION SÉDUCTION

En tant que grand fan d’high tech, je me suis d’abord rendu au stand Tesla. Entouré par ceux de Jaguar/Land Rover, BMW, Smart, GAC deltor et Mercedes, le stand Tesla était le plus petit de son pavillon. Pour autant, la marque américaine encore peu connue du grand public français a attiré la curiosité des visiteurs du salon qui se sont rassemblés en masse autour des Modèles S et X, ou faisaient la queue pour découvrir la Model 3. Au delà des voitures, le stand Tesla est celui qui m’a le plus plu sur le salon de par son atmosphère. Chacun avait le droit (s’il avait le courage de faire la queue) à une présentation personnalisée de la Model 3 avec un hôte nous détaillant les fonctionnalités et spécificités de la voiture, répondant à nos interrogations et nous questionnant sur notre rapport à l’automobile et à l’électrique. C’est le seul stand où j’ai trouvé qu’il y avait une interaction entre le public et la marque. Chez les autres constructeurs, si l’on ne venait par vers les hôtes et hôtesses, ils ne venaient pas vers nous. On sentait bien que Tesla avait la volonté de se faire connaître, tout en informant chacun sur les capacités de l’électrique et de ses voitures, une véritable opération séduction au moment ou les constructeurs historiques commencent à se lancer sur le marché de l’électrique ! En plus de ça, chacun repartait avec la possibilité d’essayer une Model S ou un Model X gratuitement: que demander de plus ?

La tesla Model 3. Copyright : Matthias Carpentier // instagram @mattcxr

Pour en revenir aux voitures, je vais m’attarder sur la Model 3 qui reste très proche des Model S et X : tous sont des bijoux de technologies très confortables et sans fioritures. La Model 3 est le modèle entrée de la gamme de la marque: les Model S et X offrent simplement de meilleurs prestations et une meilleur motorisation. À l’extérieur de la Model 3, l’une des premières choses que l’on remarque est la présence de deux coffres, et oui, qui dit électrique dit absence de moteur. On trouve donc un petit coffre sous le capot avant, capable d’accueillir les câbles de chargement et un bagage cabine ou quelques sacs de course. Esthétiquement, elle a tout pour plaire avec son look de berline haut de gamme qui se démarque de ses concurrentes. Ici et là, on aperçoit les différents capteurs et caméras qui permettent la conduite autonome de la voiture sur certaines routes. Et pour une question d’aérodynamique, les poignées de portes ne ressortent pas, elles sont « incrustées » dans la carrosserie. C’est assez déstabilisant la première fois mais ce sont tous ces petits détails qui font de la Model 3 une si bonne voiture. Une fois à l’intérieur on ne veut plus en sortir, que ce soit à l’avant ou à l’arrière les sièges sont très confortables et l’écran central attire tout de suite notre attention. En effet il domine le tableau de bord et c’est depuis celui-ci que toute la voiture se contrôle : la climatisation, les rétroviseurs, les sièges, les modes de conduite, la musique, le GPS, vraiment tout. C’est aussi ici que toutes les informations de conduites sont affichées, en effet, sur la Model 3 pas de compteur de vitesse ou autre au-dessus du volant, seulement cet écran central. L’intérieur est très minimaliste, en dehors de l’écran rien d’autre n’est présent sur le tableau de bord ce qui donne une impression d’espace et une sensation de tranquillité dans la voiture. On trouve seulement quelques boutons configurables sur le volant qui permettent d’effectuer certaines actions sans interagir avec l’écran quand on conduit. Et pour couronner le tout, on retrouve bon nombre de rangements dans l’habitacle. Avec la Model 3, Tesla montre tout son savoir faire acquis avec les Model S et X, et ce nouveau modèle s’impose d’ores et déjà comme le leader des berlines électriques.

TRANSITION ÉLECTRIQUE POUR LES CONSTRUCTEURS ALLEMANDS 

La nouvelle Mercedes Classe A AMG. Copyright : Matthias Carpentier // instagram @mattcxr

Prochain stand, et pas des moindres, celui de Mercedes. Je ne suis pas particulièrement fan de la marque mais certains modèles ont attiré mon attention, surtout la nouvelle Classe A AMG. Je l’ai trouvé magnifique, une calandre très agressive, un air futuriste et bien plus sportif que l’ancien modèle, elle a tout pour plaire ! En outre, Mercedes a profité du Mondial pour annoncer une gamme de véhicules électriques comprenant un tout nouvel SUV : Le Mercedes EQC qui ne prime pas par son design mais a le mérite d’être présent et de lancer la transition électrique de la marque à l’étoile, l’autonomie annoncée du EQC est de 450km. À noter que Mercedes a également présenté plusieurs modèles hybrides.

L’e-tron, nouvel SUV électrique d’Audi.
Copyright : Matthias Carpentier // instagram @mattcxr

Et Mercedes n’est pas le seul constructeur allemand à se lancer sur ce segment. Quelques jours avant le mondial, Audi a aussi présenté un SUV électrique, le e-tron (voir photo ci-dessus). Avec un design bien plus attirant que celui du Mercedes EQC, le e-tron se place entre le Q5 et le Q7 et aura une autonomie de 400km. Sur ce modèle, pas de rétroviseurs, ils sont remplacés par une caméra et un écran à l’intérieur de la porte qui retransmet l’image en direct.  Sur le stand de la marque aux anneaux, on retrouvait beaucoup de modèles de série et une magnifique R8 LMS placée sur un support incliné, ce qui lui donnait une allure encore plus agressive…

L’Audi R8 LMS.
Copyright : Matthias Carpentier // instagram @mattcxr

Déjà sur le marché de l’électrique avec les i3 et i8, BMW se lance également sur le segment des SUV électriques avec le iX3.

LE SAVOIR FAIRE DE JAGUAR DANS UN SUV ÉLECTRIQUE

Jaguar fait aussi partie des marques qui sont parties à l’assaut de Tesla. Lancé il y a quelques mois, le jaguar I-pace a été le premier concurrent du Model X sur le marché. En plus d’un design aux allures de félins digne de la marque anglaise, le I-Pace offre une autonomie de 470km et embarque notamment Alexia, l’assistant vocal d’Amazon.

Le Jaguar i-pace
Copyright : Matthias Carpentier // instagram @mattcxr

LA DÉCEPTION DU STAND PORSCHE

Étant un grand fan de Posrche, j’attendais beaucoup de leur stand… et j’ai été assez déçu. La plus grande partie de ce dernier n’était pas accessible au grand public. Ce n’était pas le seul constructeur à procéder de cette façon mais j’ai trouvé dommage que chacun n’ait pas la possibilité de découvrir de plus près chaque modèle de la marque, d’autant plus qu’elle fêtait ses 70 ans… Comme ses compatriotes allemands, Porsche est récemment entré en concurrence avec Tesla en annonçant le Taycan et le SUV Mission-e cross Turismo, dont la commercialisation a été officialisé il y a quelques jours. Mais aucun de ces modèles n’étaient présents sur le stand du constructeur – assez étonnant vu la présence de Tesla et des autres SUV électriques précédemment cités.

Le stand Porsche, fêtant les 70 ans de la marque.
Copyright : Matthias Carpentier // instagram @mattcxr

PEUGEOT, STAR DU SALON

Du côté des constructeurs français, Peugeot a clairement mis tout le monde d’accord. Le concept car E-legend concept a été la star du salon et le chouchou du public. Une foule énorme s’amassait autour de ce concept futuriste reprenant les lignes de la mythique 504 et aux airs de muscle car américaine. Il fallait jouer des coudes pour pouvoir se placer au premier rang et prendre des photos ! On ne sait pas si ce concept car électrique et autonome deviendra un jour un modèle de série mais l’engouement du public va certainement faire réfléchir Peugeot à lancer des véhicules aux lignes similaires dans les années électriques, en tout cas on l’espère !

La peugeot e-Legend Concept, reine du salon.
Copyright : Matthias Carpentier // instagram @mattcxr

CONCLUSION

C’est la première fois que je me rendais à un salon automobile et je dois dire que ça m’a beaucoup plu ! L’édition de cette année, bien que marquée par l’absence de gros constructeurs comme Volkswagen ou Ford, était très intéressante car elle a montré que le monde de l’automobile est en pleine mutation, l’électrique commence à faire son trou chez les constructeurs historiques et va petit à petit remplacer les carburants actuels. La conduite autonome commence elle aussi à se développer, que ce soit avec les concept car comme chez Peugeot ou sur des véhicules de série comme avec l’Audi A8.

Share This Articles
Written by

Étudiant en communication, passionné notamment par la tech et la photo.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.