NEWSYOUNG.FR
Now Reading:

[PORTRAIT] Lili, 30 ans, raconte son combat contre « Günther » en BD.

[PORTRAIT] Lili, 30 ans, raconte son combat contre « Günther » en BD.

« Günther » c’est un cancer du sein, un intrus dans le corps de Lili Sohn. En mars dernier, peu de temps après que le diagnostic ne soit tombé, Lili a décidé de raconter son combat contre « Günther » en dessin.

la guerre des tétons

Cela fait 6 ans que Lili est expatriée à Montréal. Sa vie avant février 2014 était tout ce qu’il y a plus de normal : un bon boulot de graphiste chez Ubisoft, des amis artistes, un « cheum » (un copain en langage Lili). Mais en février, elle remarque une petite anomalie sur son téton. Tout de suite, elle va consulter un spécialiste et le diagnostic tombe : c’est un cancer du sein.

Après le temps de l’acceptation, il faut bien l’annoncer à sa famille de France et ses amis. « C’est en consolant une troisième copine que je me suis dit que ça allait pas être possible » raconte Lili. Son premier dessin était destiné à annoncer la maladie à ses collègues et ses amis moins proches : « au travail, ça me gavait de l’annoncer. Quand tu dis cela à quelqu’un, ça le renvoie à sa propre mort. Dessiner au moins, ça permettait d’annoncer la maladie d’une façon différente, de mettre les bonnes couleurs, le bon ton et d’expliquer aux gens comment j’avais envie de la vivre. » Finalement Lili a reçu de tellement de bonnes réactions qu’elle a décidé d’ouvrir un blog au public.

Elle l’a nommé « Tchao Günther ». « Tchao parce que j’avais envie de lui dire bye bye » et Günther parce que l’allemand est la langue qu’utilisent les dresseurs de cirque pour donner des ordres.

« Tchao Günther » c’est une vraie thérapie pour Lili et un outil de sensibilisation pour le public. Près de 60 000 personnes sont passées sur le blog, Lili reçoit une dizaine de messages chaque jour. « Finalement c’est tellement une maladie courante qu’il y a beaucoup de gens qui sont passées par là. Un grand-père, une tante, une copine, une copine de sa mère. Comme ça reste quand même assez tabou, les gens n’en parlent pas forcément. « Tchao Gunther » sert à parler du cancer d’une manière un peu différente, pour que ça ne soit pas misérabiliste. »

Explications gunther

Si Lili n’a pas de tabous et évoquent tous les aspects de sa vie, elle reste pudique : « Il y a des choses que je garde pour moi. Les moments où je craque je n’ai pas besoin de les évoquer sur le blog. Heureusement qu’il y a une différence entre ce que je livre et mon intimité perso. Sinon ça serait une espèce de télé-réalité. »

 « Sur le blog, je demandais aux gens de m’envoyer de l’énergie cosmique » raconte Lili. Et puis un jour, sa copine Agathe lui a offert un leggin cosmique. « J’ai décidé de le mettre à ma première chimio parce que de toute façon c’est glauque. L’hôpital n’est pas tout neuf, et puis surtout y’a que des vieux. » Quitte à se faire dévisager, autant que ce soit pour autre chose que son jeune âge. Lili a donc décidé de mettre un leggin différent, le plus loufoque possible à chaque séance. Résultat, 18 traitements, 18 leggins, « et encore j’en ai reçu tellement qu’il y en a que je n’ai jamais pu mettre. »

Capture d'écran 2014-12-25 21.55.03

« Tchao Günther » maintenant ce n’est plus un simple blog, c’est aussi une BD ! Disponible au Québec, « La guerre des tétons » est l’adaptation du blog + 30% d’inédit + 100% sans fautes d’orthographes ! Malheureusement, moins de 10 jours après la sortie de la BD, l’éditeur de Lili a fait faillite. Mais la bande-dessinée est tout de même disponible dans les librairies québécoises, Lili est même en cours de négociation pour la faire publier en France. « Le combo sortir ma première bd, cancer, c’est pas le meilleur du monde mais je le prend quand même. » résume Lili.

Comment Lili voit l’avenir ? Elle a hâte que Günther foute le camp, de publier le tome 2 de sa BD et surtout de « changer de sujet de BD, parce que le cancer j’en ai un peu marre quand même ».

D’ici là vous la soutenir et suivre l’évolution de son combat en cliquant sur l’immonde, l’atroce, le vilain Günther.

imagefeu

Share This Articles
Written by

Prenez une marmite de curiosité, ajoutez y une once d'esprit critique et une étudiante en journalisme. Mélangez le tout et vous obtiendrez quelques articles imparfaits mais où le cœur y est.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.