NEWSYOUNG
Now Reading:

Tony Parker : « Je veux gagner un dernier titre avec les Spurs ! » Interview

Tony Parker : « Je veux gagner un dernier titre avec les Spurs ! » Interview

NBA – A quelques jours de la reprise de la saison régulière, Tony Parker s’est livré au jeu des questions réponses au cours d’une conférence de presse à laquelle NewsYoung était convié.

Après une saison de NBA terminée sur une défaite en finale au Game 7 et un été victorieux avec la France, Tony Parker s’apprête à commencer cette nouvelle saison régulière, qui débutera mardi prochain. « J’ai hâte de commencer » assure le meneur des Spurs. INTERVIEW

Tony, à quelques jours de la reprise de la NBA et après cet été chargé avec l’équipe de France, comment vous sentez-vous physiquement ?

Je vais bien, j’ai pris un petit coup sur la main gauche contre Miami (NDLR en pré-saison) mais rien de grave. A part ça rien de spécial, j’ai hâte de commencer cette nouvelle saison ! Pop (Gregg Popovich, entraineur des Spurs) m’a bien géré et m’a accordé le repos nécessaire après cet été chargé avec la France. J’ai eu pas mal de repos pendant les périodes d’entraînement et il m’a mis au repos deux fois pendant les matches.

Et au niveau mental, après une dure défaite en finale la saison passée et cette belle victoire avec les Bleus à l’Euro, dans quel état d’esprit êtes-vous ?

Je suis regonflé à bloc ! A 31 ans j’ai toujours la même envie en début de saison ! Avoir gagné avec les Bleus m’a donné beaucoup d’énergie et je vais l’utiliser pour la NBA. L’équipe de France a été une bonne thérapie et me permet d’enchaîner avec la NBA.

J’ai deux familles : la France et les Spurs. J’arrive bien à passer de l’une à l’autre et ça m’aide beaucoup mentalement ! Avec Boris et Nando, on est tous boostés, on veut surfer sur la vague, même s’il ne faut évidemment pas mélanger les deux.

« Je suis regonflé à bloc ! »

Quels sont les adversaires que vous jugez les plus difficiles dans la Conférence Ouest ?

Cette saison va être très dure. La Conférence Ouest s’est beaucoup améliorée par rapport à l’an dernier. Il y a beaucoup d’équipes très dangereuses, beaucoup de prétendantes au titre comme Houston qui a beaucoup progressé avec l’arrivée de Dwight Howard. Les Golden States seront aussi des adversaires sérieux, ils sont très forts ! Pareil pour les Clippers, l’arrivée de Doc Rivers va les booster pour faire une grosse saison. Oklahoma City est aussi une bonne équipe. Je pense que ce sera une belle saison à l’Ouest et que ça va être serré !

Croyez-vous en vos chances cette saison ?

Notre équipe continue à progresser. Nos jeunes progressent de plus en plus. Après, il faut essayer de trouver le juste milieu, faire en sorte que nos vétérans, Tim (Duncan) et Manu (Ginobili), restent en bonne santé. Si c’est le cas, on a nos chances de gagner ! J’y crois, mais il y a beaucoup d’autres équipes en course qui peuvent y prétendre également.

L’Ouest a la réputation d’être plus fort que l’Est, qu’en pensez-vous ?

C’est vrai que la Conférence Ouest a toujours été plus forte. Mais là, il y a cinq grosses équipes à l’Est, et ces cinq-là sortent du lot : je pense bien sûr à Miami (tenant du titre) mais aussi à Chicago, qui va être costaud avec le retour de Derrick Rose, Indiana avec les acquisitions de Lui Scola et Chris Copeland, Brooklyn qui a fait de gros transferts et puis les Knicks. Il va y avoir une grosse bagarre pour le titre de champion dans cette conférence.

« Je veux juste gagner un titre ! »

Vous fixez-vous des objectifs personnels ?

Non pas vraiment. A ce stade de ma carrière, je veux juste gagner un titre. J’aimerais vraiment en gagner un autre avec les Spurs. Après, avec l’équipe de France, j’aimerais terminer sur une médaille olympique (en 2016 à Rio). Ce sont mes deux objectifs.

Ces dernières semaines, vous aviez laissé entendre que vous pourriez faire une pause avec l’équipe de France l’été prochain. Où en êtes-vous dans cette réflexion ?

Je ne veux pas dire non tout de suite. Je laisse la porte ouverte. Tout le monde connaît l’amour que je porte au maillot de l’équipe de France. Ma participation de l’été prochain dépendra de mon état physique et de jusqu’où on ira avec les Spurs. J’ai quand même pas mal enchaîné cette année ! C’est dur de terminer une saison et de repartir deux semaines plus tard avec la France ! Ça fait trois ans que je fais l’enchainement et à un moment donné, ça deviendra dur. Mais on ne sait jamais. Je préfère garder la porte ouverte et attendre de voir comment je me sentirai à la fin de cette nouvelle saison.

Propos recueillis en conférence de presse, par Benoît GALLAND

Share This Articles

1 comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.